Que sait-on de l’expérience existentielle des parents des jeunes contrevenants?

Que sait-on de l’expérience existentielle des parents des jeunes contrevenants?

Que sait-on de l’expérience existentielle des parents des jeunes contrevenants?

Que sait-on de l’expérience existentielle des parents des jeunes contrevenants?s

| Ajouter

Référence bibliographique [8063]

Ambert, Anne-Marie et Gagnon, Louise D. 1995. «Que sait-on de l’expérience existentielle des parents des jeunes contrevenants? ». Criminologie, vol. XXVIII, p. 131-142.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Introduire un sujet qui n’a jamais été directement étudié : les impacts négatifs vécus par les parents des jeunes contrevenants.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Le questionnaire a été rempli par 116 parents de jeunes âgés de 12 à 18 ans recommandés au directeur provincial pour évaluation-orientation, en vertu de la loi sur les jeunes contrevenants. Ces jeunes et leurs parents sont tous des francophones. Le parent répondant était le plus souvent la mère. Les mères étaient âgées de 41.9 ans en moyenne et les pères de 45 ans. Leur niveau de scolarisation se situait en moyenne au niveau du secondaire. Au moins 30% des familles vivaient en dessous du seuil de la pauvreté.

Instruments :
- Questionnaire distribué aux parents. Les questions avaient été élaborées à partir d’une étude-pilote menée à Toronto, au cours de laquelle 10 parents de jeunes contrevenants avaient été interviewés en profondeur par l’une des chercheures.
- Fiches d’informations sur les jeunes contrevenants remplies lors de l’entrevue d’évaluation-orientation.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


L’objet de cette recherche est d’introduire un sujet qui n’a jamais été directement étudié auparavant, soit les impacts négatifs vécus par les parents de jeunes contrevenants. En effet, dans la littérature sur le sujet, les parents des jeunes contrevenants sont généralement étudiés dans une optique de causalité. Dans cet étude, 116 parents de jeunes âgés de 12 à 18 ans recommandés au directeur provincial pour évaluation-orientation, en vertu de la Loi sur les jeunes contrevenants, ont rempli un questionnaire visant à investiger leur expérience personnelle. Selon les auteurs, les parents des jeunes contrevenants se sentent affectés dans quatre domaines touchés dans l’étude: leur niveau de stress, de bonheur général, de fatigue et leur état de santé général. Les quelques statistiques présentées dans cette étude et l’analyse de multiples données qualitatives provenant des fiches d’informations des jeunes contrevenants indiquent, en effet, que la délinquance ainsi que toutes les situations qui l’accompagnent et les conséquences qui en découlent ont une forte incidence négative sur les parents à de nombreux égards.