L’intégration d’élèves ayant une déficience intellectuelle : satisfaction de parents et d’enseignantes

L’intégration d’élèves ayant une déficience intellectuelle : satisfaction de parents et d’enseignantes

L’intégration d’élèves ayant une déficience intellectuelle : satisfaction de parents et d’enseignantes

L’intégration d’élèves ayant une déficience intellectuelle : satisfaction de parents et d’enseignantess

| Ajouter

Référence bibliographique [8052]

Beaupré, Pauline, Goupil, Georgette, Bouchard, Jean-Marie, Aubin, Madeleine, Horth, Raynald, Mainguy, Elisabeth et Boudreault, Paul. 1995. «L’intégration d’élèves ayant une déficience intellectuelle : satisfaction de parents et d’enseignantes ». Revue francophone de la déficience intellectuelle, vol. 6, p. 11-14.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- Évaluer le degré de satisfaction de parents en regard des services reçus et de leurs contacts avec l’école.
- Évaluer la satisfaction des enseignantes face à leur implication dans le classement de l’élève, de même qu’envers les services et le perfectionnement reçus.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les enseignants titulaires et les parents de 20 élèves de niveau primaire ayant une déficience intellectuelle moyenne, soit 10 garçons et 10 filles âgés en moyenne de 9,5 ans (entre 6 et 13 ans) et provenant de 11 commissions scolaires réparties dans 6 régions du Québec.

Instruments :
Entrevues individuelles : deux questionnaires d’entrevue sur l’intégration scolaire ont été élaborés, l’un pour les parents et l’autre pour les enseignants. Le questionnaire pour les parents a été conçu par les auteurs. Le questionnaire adressé aux enseignants est une adaptation, pour le primaire, de celui élaboré par Beaupré (1989).

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Cette étude vise à évaluer le degré de satisfaction de parents en regard des services reçus et de leurs contacts avec l’école ainsi que la satisfaction des enseignants face à leur implication dans le classement de l’élève, de même qu’envers les services et le perfectionnement reçus. À la lumière des résultats obtenus, il ressort que tant les parents que les enseignants semblent satisfaits de la manière dont se vit présentement l’intégration scolaire de l’élève présentant une déficience intellectuelle moyenne. En effet, les parents sont dans l’ensemble satisfaits de leurs interactions avec le personnel de l’école le plus étroitement impliqué auprès de leur enfant. Leurs satisfactions est toutefois plus mitigée concernant l’implication des autres services de l’école. Les enseignantes, quant à elle, sont aussi satisfaites des services reçus du technicien en éducation spécialisée et de la personne offrant du soutien ponctuel en classe. Par contre, concernant le rôle de la direction d’école et celui de l’orthopédagogue, elles manifestent un peu moins de satisfaction.