Facteurs psychosociaux associés aux troubles émotionnels reliés à la maternité

Facteurs psychosociaux associés aux troubles émotionnels reliés à la maternité

Facteurs psychosociaux associés aux troubles émotionnels reliés à la maternité

Facteurs psychosociaux associés aux troubles émotionnels reliés à la maternités

| Ajouter

Référence bibliographique [8047]

Bernazzani, Odette. 1995. «Facteurs psychosociaux associés aux troubles émotionnels reliés à la maternité». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Faculté de médecine, Département de psychiatrie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif principal de ce travail est double : 1- préciser les facteurs prédicteurs du niveau de symptomatologie dépressive postnatale et 2- examiner les liens entre ces facteurs afin de comprendre davantage les mécanismes par lesquels ils influencent le niveau de symptômes dépressifs en postpartum. » (p. 57)
Cette thèse est composée de deux articles :
- Bernazzani, Odette, Jean-François Saucier, Hélène Davis et François Borgeat. The Prediction of Postpartum Depressive Symptomatology Level;
- Bernazzani, Odette, Jean-François Saucier, Hélène David et François Borgeat. Psychosocial Fractors Related to Emotional Disturbances During Pregnancy.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Modèle pour la symptomatologie dépressive postnatal;
- Modèles pour les troubles prénataux;
- « Nos données ont été recueillies auprès de 213 femmes québécoises francophones évaluées au cours du deuxième trimestre de leur grossesse et à six mois en postpartum. » (p. iii)

Intruments :
- Edinburgh Postnatal Depression Scale (EPDS, Cox et al, 1987);
- Life Experiences Survey (LES, Sarason et al., 1978);
- Social Readjustment Rating Scale (SRRS, Holmes + Rahe, 1967);
- Obstetric Complications Scale (OCS, Lewis et al., 1989);
- BDI;
- Internal-External Control Scale (I-E scale, Rotter, 1966);
- Social Support Questionnaire (SSQ, Sarason et al., 1987);
- Dyadic Adjustment Scale (DAS, Spanier, 1976);
- Beck Depression Inventory.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La transition à la parentalité s’accompagne de réaménagements majeurs au niveau personnel et de la vie de couple. Bien que cette transition s’effectue dans la joie pour la plupart des femmes, certaines d’entre-elles présentent des difficultés émotionnelles significatives pendant la grossesse et/ou le postpartum. Malgré les études croissantes sur les facteurs de risque des troubles émotionnels reliés à la maternité, plusieurs résultats demeurent inconsistants. L’utilisation très réduite de modèles théoriques constitue une limite importante de ces études. L’objectif de ce travail était de préciser les facteurs psychosociaux associés aux troubles émotionnels reliés à la maternité; nous avons développé et testé un modèle vulnérabilité-stress pour trois types de troubles : les symptomatologies dépressives pré et postnatales et les troubles prénataux spécifiques à la maternité (niveau d’ambivalence et de peurs intenses). [...] Dans l’ensemble nos résultats confirment que l’étude des facteurs associés aux troubles reliés à la maternité bénéficient d’un modèle multifactoriel présentant les caractéristiques suivantes : 1- l’intégration de facteurs de différents domaines : stresseurs, relations interpersonnelles, cognitions, caractéristiques sociodémographiques, antécédents psychiatriques, contexte familial de l’enfance et de l’adolescence 2- l’étude de facteurs proximaux aussi bien que distaux 3- l’examen des interrelations entre les facteurs. Un certain nombre de résultats inattendus furent obtenus. Clairement, la contribution des facteurs distaux et généraux à la symptomatologie dépressive postnatale s’est avérée aussi importante que celle des facteurs proximaux et plus spécifiques reliée à la maternité. L’ajustement marital n’a démontré aucune relation avec la symptomatologie dépressive pré ou postnatale tandis qu’il était associé avec les troubles spécifiques à la grossesse. Enfin, la comparaison des facteurs associés à chacun des deux troubles émotionnels prénataux a démontré des différences intéressantes suggérant que (a) les facteurs reliés à la symptomatologie dépressive sont similaires à ceux contribuant à la dépression à d’autres moments de l’existence et (b) les facteurs associés aux troubles spécifiques reflètent davantage le contexte sociodémographique, l’état affectif et des situations de conflits passés ou actuelles. » (p. iii)