Children Perceived as Liars: A Developmental Perspective

Children Perceived as Liars: A Developmental Perspective

Children Perceived as Liars: A Developmental Perspective

Children Perceived as Liars: A Developmental Perspectives

| Ajouter

Référence bibliographique [7953]

Gervais, Jean. 1995. «Children Perceived as Liars: A Developmental Perspective». Dans Perceptions de parents, d’éducateurs et de pairs à propos d’enfants menteurs persistants et de leurs difficultés d’adaptation , p. 89-117. Thèse de doctorat, Programme des Sciences humaines appliquées. Montréal: Université de Montréal, Faculté des études supérieures.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Vérifier l’évolution du mensonge occasionnel et fréquent chez un échantillon de la population québécoise de garçons et filles. À travers les perceptions de deux adultes en contact quotidien avec les enfants (leur mère et leur enseignant), cette recherche examine également l’évolution de sujets perçus comme recourant au mensonge fréquent et persistant. Enfin, cette étude porte aussi sur les caractéristiques comportementales des enfants perçus par deux adultes (enseignants et parents) comme recourant au mensonge fréquent et la façon dont leurs comportements évoluent.

Questions/Hypothèse :
- Quelle est la prévalence du mensonge occasionnel et fréquent suivant l’âge, d’un échantillon de garçons et filles suivis sur une période de trois années consécutives depuis la maternelle?
- Quelles est la stabilité de ces comportements durant cette période?
- Dans quelle mesure le mensonge consistant s’accompagne-t-il de problèmes de comportement chez les garçons de six à huit ans?

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
1,127 sujets (549 garçons et 579 filles) ont participé à l’étude. L’échantillon provenait d’enfants s’exprimant en français et qui étaient inscrits en garderie au cours des années 1986-1987. Les enfants étaient âgés de cinq ans. Les données proviennent toutefois de deux échantillons : le premier est un échantillon de garçons (1000) et de filles (1000) sélectionnés dans 53 écoles dans 11 régions administratives du Québec. Les sujets étaient retenus s’ils complétaient les données aux trois temps de l’étude: temps (1) maternelle et temps (2 et 3) au cours des deux années subséquentes. Le deuxième échantillon : 225 enfant dont 122 filles et 103 garçons provenant de petites municipalités de moins de 35, 000 habitants dans le Nord-ouest du Québec.

Instruments :
- le «Social Behavioral Questionnaire (SBQ) » était adressé à l’enseignant et à la mère de l’enfant. Ce questionnaire incluait des items provenant du « Preschool Behaviour Questionnaire » et du « Prosocial Behavior Questionnaire »

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« A longitudinal study was conducted in which 549 boys’ and 579 girls’ lying was assessed at ages six, seven, and eight by mothers and teachers. Mothers tended to rate their children as lying more often than teachers did. Girls were perceived by both adults and across ages, as lying less than boys. The number of consistent liars was the same at different ages. Results also confirm that perceived persistent liars (consistent liars from ages 6 to 8) manifested more behavior problems. Those children were rated more disruptive and inattentive by both teachers and mothers. However, for consistent liars, who were not persistent, an association between lying and behavior problems was observed for teachers’ ratings only. Mothers appeared to be less vulnerable to halo effect. » (p. 90)