Les parcours familiaux des Canadiennes

Les parcours familiaux des Canadiennes

Les parcours familiaux des Canadiennes

Les parcours familiaux des Canadienness

| Ajouter

Référence bibliographique [7937]

Juby, Heather et Le Bourdais, Céline. 1995. «Les parcours familiaux des Canadiennes ». Sociologie et Sociétés, vol. XXVII, no 2, p. 143-161.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’article tente de répondre à ces questions [concernant les trajectoires familiales des individus] en examinant l’ensemble des parcours familiaux des Canadiennes au moyen de la méthode des tables de mortalité à extinction multiples, appliquée aux données rétrospectives de l’Enquête sociale générale de 1990 sur la famille et les amis. » (p. 159)

Questions/Hypothèses :
« Comment ces séquences familiales s’enchaînent-elles dans les trajectoires de vie des femmes? Peut-on déceler des séquences types, ou assiste-t-on au contraire au fil du temps à une multiplication des expériences familiales? » (p. 159)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
5422 femmes (de moins de 65 ans) de l’Enquête sociale générale de 1990 sur la famille et les amis de Statistique Canada

Instruments :
Tables de mortalité à extinction multiples

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé

:
« Les transformations de la conjugalité observées au cours des vingt-cinq dernières années ont entraînées une diversification et une redéfinition des configurations familiales, à la faveur d’un vaste mouvement de ’composition, décomposition, recomposition’ des familles. À la phase de vie en ’famille bi-parentale d’origine’ succéderont ainsi, par exemple, un ou plusieurs épisodes de durée variable vécus en famille monoparentale ou en famille recomposée. Comment ces séquences familiales s’enchaînent-elles dans les trajectoires de vie des femmes? Peut-on déceler des séquences types, ou assiste-t-on au contraire au fil du temps à une multiplication des expériences familiales? L’article tente de répondre à ces questions en examinant l’ensemble des parcours familiaux des Canadiennes au moyen de la méthode des tables de mortalité à extinction multiples, appliquée aux données rétrospectives de l’Enquête sociale générale de 1990 sur la famille et les amis. » (p. 159)