Événements de vie anticipés et stress psychologique chez des couples en démarches reproductives

Événements de vie anticipés et stress psychologique chez des couples en démarches reproductives

Événements de vie anticipés et stress psychologique chez des couples en démarches reproductives

Événements de vie anticipés et stress psychologique chez des couples en démarches reproductivess

| Ajouter

Référence bibliographique [7800]

Truchon, Manon. 1995. «Événements de vie anticipés et stress psychologique chez des couples en démarches reproductives». Thèse de doctorat, Sainte-Foy, Québec, Université Laval, Faculté des sciences sociales, École de psychologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « [...] développer une mesure des événements anticipés et en étudier la fiabilité;
- [...] décrire les caractéristiques des événements de vie anticipés identifiés chez un groupe d’individus psychologiquement sains;
- [...] vérifier si les événements de vie anticipés permettent d’améliorer la compréhension de l’état de stress psychologique, et de voir comment celui-ci varie en fonction des caractéristiques de ces événements de vie anticipés. » (p. 48)

Questions/Hypothèses :
- « [...] le LEDS [Life Events and Difficulties Schedule] permet d’obtenir a) un taux satisfaisant d’entente entre deux conjoins sur des événements anticipés communs (c.-à-d. concernant les deux conjoints), b) un taux satisfaisant d’entente inter-codeurs pour l’identification des événements anticipés, et c) un taux satisfaisant de fiabilité test-retest du rapport verbal des sujets pour les événements anticipés;
- [...] il existe des différences significative dans l’état de stress selon les caractéristiques des événements de vie anticipés, c’est-à-dire que plus les événements sont nombreux, plus les individus sont stressés;
- [...] le stress psychologique varie selon la distance temporelle (proche ou loin) des événements anticipés. Les individus ayant un événement rapproché de la prise de mesure sont plus stressés que les individus ayant un événement éloigné de la prise de mesure;
- [...] les caractéristiques des événements anticipés et vécus permettent d’expliquer le stress psychologique. » (p. 49)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Étude 1 :
« L’échantillon se compose de 68 adultes, formant 34 couples. Ils s’agit de couples suivant des démarches reproductives, recrutés aux cliniques de fertilité de l’hôpital Saint-François D’Assise et du C.H.U.L.. Les sujets sont âgés entre 25 et 40 ans. L’âge moyen des femmes est de 30,2 ans et celui des hommes est de 33 ans. La scolarité est de 14,5 ans pour les hommes et de 14,1 ans pour les femmes. » (p. 58)
Étude 2 :
« Seize hommes et 14 femmes, étudiant-e-s adultes du niveau collégial et universitaire sont sollicités au moyen d’une annonce pour participer à une étude intitulée : ’Le stress psychologique’. Les sujets sont âgés entre 25 et 55 ans et l’âge moyen est de 38 ans. Le revenu moyen est de 27,000$ et la scolarité s’élève en moyenne à 16,8 années. Parmi les sujets, 58% vivent avec leur conjoint, 23 % sont séparés ou divorcés et 19% sont célibataires » (p. 61)
Étude 3 :
« Trente-cinq couples ainsi que sept femmes sans leur conjoint acceptent de participer à la présente étude. Ils s’agit de couples vus douze mois plus tôt alors qu’ils étaient en quête de fertilité et qu’ils consultaient soit la clinique de fertilité du C.H.U.L., soit celle de l’hôpital Saint-François d’Assise. [...] En ce qui a trait à leur statut reproductif, huit (8) couples sont parvenus à donner naissance à un enfant, sept (7) couples attendent la naissance d’un enfant et quatre (4) couples ont adopté un enfant. Trois (3) autres couples poursuivent des démarches d’adoption et sont en attente d’un dénouement. Dix-sept (17) couples poursuivent activement leur démarche reproductive. Enfin, trois (3) couples ont cessé toutes démarches reproductive et ont mis fin au projet de concevoir un enfant. » (p. 78)

Instruments :
- Life Events and Difficulties Schedule ( pour les études 1, 2 et 3);
- Mesure du Stress Psychologique (étude 3).

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La plupart des travaux sur le stress ont porté sur les événements de vie survenus. Lazarus et ses collaborateurs (1966, 1978, 1984) suggèrent que les événements anticipés ont aussi le potentiel d’engendrer une réponse de stress. D’ailleurs, plusieurs écrits sur le futur personnel relient théoriquement l’anticipation positive et la santé mentale. La présente recherche vise à déterminer si les événements de vie anticipés sont reliés à l’état de stress psychologique. Une première phase empirique, impliquant la réalisation de deux études, vise à établir la fiabilité d’un instrument utilisé couramment pour mesurer des événements vécus. Il s’agit du Life Events and Difficulties Schedule (LEDS) (Brown et Harris, 1978). La fiabilité de l’instrument se révèle satisfaisante lorsqu’il est utilisé pour identifier des événements anticipés. Une seconde phase empirique décrit les caractéristiques, dont le domaine de vie et la valance, des événements anticipés identifiés auprès de 77 individus, dont 35 couples, en démarches reproductives. La proportion d’événements anticipés négatifs est moins élevée que la proportion d’événements vécus négatifs. Par ailleurs, les individus ayant un nombre élevé d’événements anticipés sont significativement plus stressés que ceux ayant un nombre peu élevé d’événements anticipés. L’imminence (ou la proximité) des événements anticipés permet également d’observer une différence significative au niveau de l’état de stress. Lorsque les analyses sont effectuées en tenant compte du sexe et de la situation reproductive des sujets, le nombre total d’événements vécus permet de rendre compte de 35% de l’état de stress des Femmes Sans enfant tandis que le nombre total d’événements anticipés permet de rendre copte de 21% de l’état de stress des Femmes Avec enfant. Le stress des Hommes Avec enfant est relié négativement avec la positivité maximale d’un événement anticipé. Aucune des variables étudiées ne parvient à expliquer l’état de stress des Hommes Sans enfant du présent échantillon. Somme toute, les événements anticipés à la présente recherche s’avèrent utiles pour expliquer l’état de stress psychologique des sujets ayant participé à la présente recherche. Toutefois, le nombre peu élevé de sujets limite la portée des résultats. » (p. ii)