La mort maternelle au temps de Duplessis : événement marquant une rupture réelle et symbolique dans la transmission intergénérationnelle

La mort maternelle au temps de Duplessis : événement marquant une rupture réelle et symbolique dans la transmission intergénérationnelle

La mort maternelle au temps de Duplessis : événement marquant une rupture réelle et symbolique dans la transmission intergénérationnelle

La mort maternelle au temps de Duplessis : événement marquant une rupture réelle et symbolique dans la transmission intergénérationnelles

| Ajouter

Référence bibliographique [7776]

Beauchemin, Angèle. 1996. «La mort maternelle au temps de Duplessis : événement marquant une rupture réelle et symbolique dans la transmission intergénérationnelle». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département de sociologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Ce mémoire vise à analyser les répercussion de la mort de la mère associée à la maternité sur les représentations et les stratégies d’engendrement de sa fille ainsi que sur ses rapports aux hommes et ses trajectoires socio-professionnelles. » (p. iv)

Questions/Hypothèses :
« Nous avons posé dans ce cas-ci l’hypothèse selon laquelle les femmes dont la mère est morte d’une maladie liée à la maternité utiliseront des stratégies propres à éviter la maternité et useront de l’essentiel de leurs énergies à s’inventer un autre modèle féminin davantage centré sur l’emploi et la carrière. » (p. iv)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- « Nous avons choisi de rencontrer des femmes dont la mère est morte en couche ou de toute autre maladies liées à la maternité. Ces femmes étaient adolescentes à la mort de leur mère, période charnière de la vie où le désir d’affirmation de soi conduit souvent à se démarquer du milieu familial. » (p. 45)
- Entrevues semi-directives effectuées entre le 2 février et le 6 juin 1995.
- « Nous avons retenu sept entrevues de femmes dont l’âge varie entre 44 et 55 ans et qui étaient âgées de 9 à 15 ans au moment de la mort de leur mère. » (p. 44)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’idéologie véhiculée au Québec dans les années 1930 à 1960 a confiné une large partie des femmes à un unique rôle, la maternité. Au début des années 1950, les taux de natalité se situent parmi les plus élevés au niveau national. À partir des années 1960, période de transformations sociales, les taux de natalité québécois tombent en chute libre pour se situer, à ce jour, l’un des plus bas au monde. Nous faisons une analyse qualitative d’entrevues semi-directives avec des femmes dont la mère est morte d’une maladie liée à la maternité et qui étaient adolescentes au moment de la mort de leur mère. Cette période charnière de la vie, l’adolescence, associée à une époque charnière de l’histoire sociale du Québec, et la perte de la mère, permet par l’étude de cas spécifiques, d’observer à une autre échelle, les difficultés pour les femmes de former leur propre identité lorsqu’il y a rupture dans les rapports intergénérationnels. [...] Notre recherche confirme que lorsqu’il y a rupture réelle et symbolique dans les rapports mères/filles, il est difficile pour ces dernières de former leur propre identité. L’impact social de cette rupture est pour nous fort significatif et nous croyons qu’il faut donc tenir compte de toute dimension inconsciente et symbolique pour mieux comprendre les rapports sociaux. » (p. iv)