L’école et la famille : deux mondes?

L’école et la famille : deux mondes?

L’école et la famille : deux mondes?

L’école et la famille : deux mondes?s

| Ajouter

Référence bibliographique [7731]

Claes, Michel et Comeau, Judith. 1996. «L’école et la famille : deux mondes? ». Lien social et Politiques, vol. 35, p. 75-85.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Depuis longtemps, la question des rapports entre la famille et l’école préoccupe la psychologie de l’éducation. Trois principales questions ont alimenté ce type de réflexion. La première s’attache à examiner les rapports entre la famille et l’école, afin d’identifier les caractéristiques et les attitudes familiales qui favorisent l’insertion de l’élève dans l’école tout en garantissant la réussite scolaire. [...] Un second groupe de travaux examine la représentation que les parents se font de l’école et les attitudes qu’ils entretiennent envers l’institution scolaire [...]. Quel est le niveau de satisfaction des parents à l’égard de l’école? Les parents se sentent-ils concernés par la chose scolaire ou perçoivent-ils l’école comme un milieu étranger qui échappe à leur contrôle? [...] Depuis les années 1970, un courant nouveau a surgi qui revendique une place plus active des parents au sein de l’école. » (pp. 75-76)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Ouvrages analysant les rapports entre l’école et la famille.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Dans cette revue de la documentation, l’analyse des rapports entre l’école et la famille est abordée sous trois dimensions. Une première réflexion est axée autour des caractéristiques et des attitudes familiales qui assurent la performance scolaire des enfants. La suivante se construit autour de l’épineuse question des perceptions que les enseignants et les parents entretiennent les uns envers les autres. Les aspects négatifs mais aussi positifs de la participation des parents sont dégagés. Trois modèles des rapports des parents à l’école sont ensuite exposés et illustrés à l’aide des données d’une étude québécoise. Enfin, la troisième partie présente des modèles de contribution des parents à l’école et identifie des types d’école d’après la place accordée aux parents dans l’institution scolaire. C’est un modèle d’école communautaire qui répondrait le mieux aux diverses problématiques auxquelles l’école québécoise est confrontée; cependant, l’état actuel des rapports entre l’école et la famille oriente plutôt l’action vers une multitude de projets valorisant toute forme de participation. »