Les facteurs associés au dévoilement du secret de l’inceste

Les facteurs associés au dévoilement du secret de l’inceste

Les facteurs associés au dévoilement du secret de l’inceste

Les facteurs associés au dévoilement du secret de l’incestes

| Ajouter

Référence bibliographique [7724]

Cyr, Sylvain. 1996. «Les facteurs associés au dévoilement du secret de l’inceste». Mémoire de maîtrise, Sainte-Foy, Québec, Université Laval, École de service social.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’objectif spécifique de cette étude portera sur les facteurs associés au dévoilement du secret de l’inceste.

Questions/Hypothèse:
- Qu’est-ce qui amène ces victimes à dévoiler le secret de l’inceste?
- Est-ce que le dévoilement de l’inceste résulte d’un cumul d’événements, ou d’un événement en particulier? Plus spécifiquement, quels facteurs externes à la victime contribuent au dévoilement?
- Est-ce que le dévoilement résulte de sentiments vécus par la victime ou d’un objectif poursuivi par celle-ci? Plus spécifiquement, quels facteurs internes à la victime contribuent au dévoilement?
- Quels types de facteurs (externes ou internes) sont plus déterminants dans le dévoilement de l’inceste?

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- 7 personnes d’âge adulte de sexe féminin ayant vécu une situation d’inceste;
- Sujets volontaires provenant de la MRC Denis-Riverin en gaspésie qui comprend 11 municipalités. L’étude se situe donc dans un milieu social isolé des grands centres qui se caractérise par la pauvreté, le sous-développement économique, l’exode des jeunes et le vieillissement de la population. (p. 30)

Instruments :
Entrevue non-directive avec questions ouvertes d’une durée d’environ 60 minutes enregistrées sur bande magnétique.

Traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Il s’agit d’une étude exploratoire qui vise à connaître les facteurs qui peuvent influencer une victime de sexe féminin à dévoiler le secret de l’inceste. Un échantillon de type non-probabiliste composé de volontaires a été constitué et la méthode de recherche qualitative a été retenue. Au total 7 sujets ont participé à l’étude. L’entrevue à questions ouvertes a servi d’instrument de collecte de données. Les résultats mettent en évidence l’existence constante d’un facteur interne à la victime, ’la détresse émotive extrême’, présent chez tous les sujets de l’échantillon. Cependant, l’étude révèle aussi que le dévoilement ne peut se produire sans qu’un autre facteur (externe ou interne à la victime) ne soit associé à cette détresse. »