L’appauvrissement des familles dans un contexte d’insécurité. Réflexions familiales dans le cadre de la tenue du deuxième Sommet socio-économique

L’appauvrissement des familles dans un contexte d’insécurité. Réflexions familiales dans le cadre de la tenue du deuxième Sommet socio-économique

L’appauvrissement des familles dans un contexte d’insécurité. Réflexions familiales dans le cadre de la tenue du deuxième Sommet socio-économique

L’appauvrissement des familles dans un contexte d’insécurité. Réflexions familiales dans le cadre de la tenue du deuxième Sommet socio-économiques

| Ajouter

Référence bibliographique [7721]

Darveau, Jean-Guy. 1996. L’appauvrissement des familles dans un contexte d’insécurité. Réflexions familiales dans le cadre de la tenue du deuxième Sommet socio-économique. Québec: Gouvernement du Québec, Conseil de la famille.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Sensibiliser les autorités qui participeront au Deuxième Sommet socio-économique à prendre en considération la Politique familiale.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement de données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Dans ce document le Conseil de la famille livre quelques-unes de ses réflexions sur certains thèmes (politique familiale, aide sociale, fiscalité) afin de sensibiliser la population et les décideurs à l’impact des décisions que le gouvernement pourrait prendre à la suite du deuxième sommet socio-économique, sur le développement et le bien-être des familles, en particulier sur celui des familles à faibles revenus et les familles avec de jeunes enfants. Dans un premier temps le Conseil décrit, brièvement, la situation de pauvreté des familles aggravées ainsi que les effets de la pauvreté sur les familles. Ensuite, il examine l’impact du projet d’une prestation unifiée pour enfants sur les familles. Enfin, il fait ressortir combien il est essentiel de tenir compte de la variable familiale lorsqu’on désire intégrer les familles au marché du travail et que l’on parle de développer l’économie sociale. » (p. 2)