Les mécanismes démographiques d’une mutation sociale : aperçu général du Saguenay, XIXe-XXe siècles

Les mécanismes démographiques d’une mutation sociale : aperçu général du Saguenay, XIXe-XXe siècles

Les mécanismes démographiques d’une mutation sociale : aperçu général du Saguenay, XIXe-XXe siècles

Les mécanismes démographiques d’une mutation sociale : aperçu général du Saguenay, XIXe-XXe siècless

| Ajouter

Référence bibliographique [7675]

Gauvreau, Danielle. 1996. «Les mécanismes démographiques d’une mutation sociale : aperçu général du Saguenay, XIXe-XXe siècles ». Histoire Sociale / Social History, vol. 29, no 57, p. 53-70.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- Conjuguer deux approches afin d’explorer la double relation existant entre les structures professionnelles et reproduction démographique;
- Mettre en lumière la question des transformations des structures sociales en période d’industrialisation et les modalités de la redistribution de la population à l’échelle régionale.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est tiré du Fichier informatisé de population constitué pour la population du Saguenay jusqu’en 1971. On été retenus 29 916 couples formés au Saguenay avant 1940 et impliquant une femme célibataire.

Type de traitement de données :
Analyse de contenu, analyse statistique

3. Résumé


« Reproduction démographique et structures sociales se trouvent inexorablement liées dans toutes les sociétés. Partant d’une réflexion sur cette question complexe, ce texte explore la relation existant entre les composantes de la croissance démographique et les structures professionnelles dans une région du Québec, le Saguenay, entre 1838 et 1971. Les analyses réalisées à partir des familles reconstituées démontrent que la contribution des différentes catégories professionnelles à la croissance démographique régionale varie grandement d’une à l’autre. L’espace saguenayen apparaît dès lors comme une aire de reproduction démographique différenciée où plusieurs phénomènes se conjuguent pour conduire à des différences. Le fait que ces variations à l’échelle intra-régionale s’opposent le plus souvent aux changements observés parallèlement dans les structures professionnelles témoigne de pressions supplémentaires en faveur de la mobilité sociale. »