Les femmes en situation de monoparentalité

Les femmes en situation de monoparentalité

Les femmes en situation de monoparentalité

Les femmes en situation de monoparentalités

| Ajouter

Référence bibliographique [7654]

Guyon, Louise. 1996. «Les femmes en situation de monoparentalité». Dans Santé et conditions de vie des femmes , sous la dir. de Louise Guyon, p. 237-247. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Dans un premier temps, l’auteur cherche à dresser un bref portrait de l’évolution de la structure familiale et des conséquences que ces changements ont eu sur les enfants et les femmes. Par la suite, elle tente d’établir les liens qu’il peut y avoir entre les familles monoparentales et les familles recomposées, toutes deux témoignant d’une rupture à un moment où un autre.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Des changements importants avaient marqué les modes de vie familiaux québécois au cours des années soixante-dix, le plus marquant étant l’augmentation des ruptures d’unions, suivi de loin par les naissances hors mariage (Dandurand, 1987 ; Le Bourdais et Rose, 1986). Autrefois résultante de la situation de veuvage, les familles monoparentales sont aujourd’hui plus jeunes comparativement, tant par l’âge du parent responsable que par celui des enfants, et elles sont plus souvent sous responsabilité féminine (Dandurand, 1982). Ces modifications aux structures familiales ont été lourdes de conséquences, particulièrement pour les femmes et leurs enfants qui se sont retrouvés, dans la plupart des cas, dans des situations économiques précaires. [...] Par ailleurs, dans leur introduction à la monographie de Santé Québec consacrée aux familles québécoises, les auteurs signalent : ’La hausse des ruptures d’union, jointe à la progression des unions libres, a également favorisé, dans un deuxième temps, la montée d’un autre type de famille, les familles recomposées, dont les statistiques officielles du recensement camouflent, encore aujourd’hui, l’existence parmi l’univers plus large des familles biparentales.’ (Bernier et al., 1994, p. 4) (Desrosiers et al., 1993). » (pp. 6-7)