Discours d’intervenants-es sociaux sur la paternité et la condition paternelle dans les classes sociales défavorisées

Discours d’intervenants-es sociaux sur la paternité et la condition paternelle dans les classes sociales défavorisées

Discours d’intervenants-es sociaux sur la paternité et la condition paternelle dans les classes sociales défavorisées

Discours d’intervenants-es sociaux sur la paternité et la condition paternelle dans les classes sociales défavoriséess

| Ajouter

Référence bibliographique [7598]

Lévesque, Paul-André. 1996. «Discours d’intervenants-es sociaux sur la paternité et la condition paternelle dans les classes sociales défavorisées». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de sociologie.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « [...] cerner les représentations de la paternité et de la condition paternelle qui existent dans le champ de l’intervention sociale auprès des hommes et des pères. » (p. 1)
- « [...] identifier à travers le discours de (9) intervenants-es, les représentations convergentes et divergentes qui se dégagent de leurs propos sur la paternité et la condition paternelle dans les différentes classes sociales et, en particulier, dans les classes sociales défavorisées. » (p. 1)

Questions/Hypothèses :
- « [...] quelles sont les représentations des intervenants-es sociaux interviewés à l’égard du ou des modèles d’exercice de la paternité qui prédominent chez les hommes en général et chez ceux des classes sociales défavorisées? » (p. 28)
- « [...] si les représentations des intervenants-es sociaux interviewés à l’égard de l’élaboration du projet d’enfant et de l’implication paternelle dans les différentes classes sociales reflètent ou non ce que mettent en lumière les écrits scientifiques? » (p. 29)
- « [...] en lien avec les résultats des analyses concernant les représentations de la paternité, quelles sont les différentes représentations sociales de la condition paternelle dans les classes sociales défavorisées qui se dégagent de leur discours? » (p. 30)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Entrevues semi-directives d’environ 2 heures;
-« L’échantillon est composé de trois intervenantes et six intervenants. Ils sont rattachés aux institutions suivantes : Centre Local de Services Communautaires (CLSC (6), groupes spécialisées dans l’intervention auprès des hommes (2), Young Men Christian Association (YMCA) (1). Toutes ces personnes ont plus de dix années d’expérience d’intervention et la problématique de la paternité constitue une des principales dimensions de leur champ d’intervention ou de leur champ d’intérêts. » (p. 34)

Instruments :
Guide d’entrevue

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’objet du présent mémoire est de cerner les représentations de la paternité et de la condition paternelle de neuf (9) intervenants-es sociaux oeuvrant auprès des hommes et des pères. Plus précisément, il s’agit d’identifier les représentations convergentes et divergentes qui se dégagent de leur discours sur la paternité et la condition paternelle dans les différentes classes sociales. Après un exposé des connaissances existantes dans les écrits scientifiques, nous présentons les résultats obtenus des analyses de contenu de ce discours social. Il ressort que leurs représentations convergent vers l’idée que les hommes et les pères de classes sociales ’aisées’ auraient un rapport plutôt traditionnel à la paternité, que ce soit sur le plan du projet d’enfant, de la prise en charge des responsabilités parentales ou sur celui de l’implication paternelle. Il en serait de même pour les hommes et les pères des classes sociales défavorisées, à la différence que ce rapport est perçu comme plus traditionnel. Dans cette perspective, nous montrons qu’il se dégage de leur discours social une représentation paradoxale de la paternité à l’effet que, malgré un contexte de transformations sociales des rapports homme-femme et des formes de la famille et de la parentalité, les hommes et les pères des différentes classes sociales sont toujours perçus comme des sujets qui adhèrent aux normes traditionnelles de la paternité et des individus qui reproduisent des pratiques paternelles conformes à ces normes. Nous considérons ainsi que ce paradoxe est au centre des principaux enjeux qui caractérisent la problématique des représentations de la paternité et de la condition paternelle et que les rapports sociaux existants au sein du champ de l’intervention sociale sont susceptibles d’être déterminants dans le processus de production discursif de ces représentations. » (p. iii)