Compter pour la famille

Compter pour la famille

Compter pour la famille

Compter pour la familles

| Ajouter

Référence bibliographique [7568]

Morneau, Danielle. 1996. «Compter pour la famille». Dans Recueil de réflexions sur la stabilité des couples-parents , sous la dir. de Jean-Pierre Lamoureaux, p. 69-83. Québec: Gouvernement du Québec, Conseil de la famille.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

3. Résumé


« La famille, pierre angulaire de notre société, s’est transformée et diversifiée au fil des ans. Aujourd’hui, elle se retrouve trop souvent appauvrie ou endettée. La société contemporaine gouvernée par les lois de la libre entreprise et les diktats des marchés financiers, connaît des difficultés importantes qui sont encaissées par les familles. La pauvreté, les pertes d’emplois et les problèmes d’endettement ont une incidence percutante sur toutes celles qui en sont victimes. Les frais juridiques liés aux ruptures d’union et le désengagement financier de parents à l’égard de leurs enfants affectent également la qualité de vie des membres de la famille. Toutes les familles, même les mieux nanties, sont susceptibles de vivre des problèmes causés par les questions financières. Elles évoluent dans un univers où l’individualisme et la consommation ont gravi les échelons de la hiérarchie des valeurs. Les adopter, c’est prendre le risque de mettre au rancart la solidarité, la générosité et la souplesse, pourtant si nécessaires dans la gestion du porte-monnaie. Miser sur la famille exige d’abord et avant tout, de bien distinguer le rôle de la famille et celui de la collectivité et de redonner à chacune les responsabilités qui lui reviennent. La société, les familles, les intervenants et l’ensemble de la collectivité ont un rôle à jouer dans l’amélioration de la stabilité familiale. »