Conflictualité familiale et désaffiliation sociale chez les jeunes de la rue : Essai de compréhension

Conflictualité familiale et désaffiliation sociale chez les jeunes de la rue : Essai de compréhension

Conflictualité familiale et désaffiliation sociale chez les jeunes de la rue : Essai de compréhension

Conflictualité familiale et désaffiliation sociale chez les jeunes de la rue : Essai de compréhensions

| Ajouter

Référence bibliographique [735]

Gilbert, Sophie. 2010. «Conflictualité familiale et désaffiliation sociale chez les jeunes de la rue : Essai de compréhension». Dans Adolescence et affiliation : les risques de devenir soi , sous la dir. de Robert Letendre et Marchand, Denise, p. 133-150. Québec: Presses de l’Université du Québec, Collection Problèmes sociaux & Interventions sociales.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Dans ce chapitre, après avoir brièvement décrit ce qui, pour nous, constitue la spécificité de ces jeunes [de la rue], nous tenterons de comprendre en quoi la dynamique familiale complexe et conflictuelle de leur milieu d’origine les a conduits à un ratage dans leurs tentatives d’inscription sociale. » (p. 134)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure fait référence à ses recherches et aux entretiens qu’elle a menés au cours de celles-ci avec des jeunes de la rue.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Les rencontres avec Philippe, Lyne, Luc, Maude, Audrey, Marc, Sylvain et tant d’autres jeunes en difficulté auront démontré que leur situation ne saurait être dissociée de leurs questionnements originaires, identificatoires et filiaux. Qu’il s’agisse de rompre une identification aliénante ou à l’inverse de la maintenir dans un désir de compenser le manque affectif, que la sauvegarde de son intégrité psychique justifie pour le jeune de conserver intact ou de rompre un lien filial douloureux, la trajectoire des jeunes en difficulté, en particulier au moment de s’inscrire socialement et psychiquement comme adultes autonomes, en sera marquée. Aux prises avec cette conflictualité tant psychique que familiale, ces jeunes s’exposent pour un temps – ce temps où nous les avons rencontrés – à la désaffiliation sociale. En ce sens, plusieurs problématiques données à voir par ces jeunes traduisent indirectement, par le détour des enjeux d’identification et de filiation, une demande affective d’abord adressée aux figures parentales. » (p. 148)