Relations entre les attitudes des élèves de deuxième année du primaire envers l’école et leur enseignant, le style parental, l’encadrement aux devoirs et le décrochage scolaire au secondaire

Relations entre les attitudes des élèves de deuxième année du primaire envers l’école et leur enseignant, le style parental, l’encadrement aux devoirs et le décrochage scolaire au secondaire

Relations entre les attitudes des élèves de deuxième année du primaire envers l’école et leur enseignant, le style parental, l’encadrement aux devoirs et le décrochage scolaire au secondaire

Relations entre les attitudes des élèves de deuxième année du primaire envers l’école et leur enseignant, le style parental, l’encadrement aux devoirs et le décrochage scolaire au secondaires

| Ajouter

Référence bibliographique [734]

Gingras, Karine. 2010. «Relations entre les attitudes des élèves de deuxième année du primaire envers l’école et leur enseignant, le style parental, l’encadrement aux devoirs et le décrochage scolaire au secondaire». Mémoire de maîtrise, Trois-Rivières, Université du Quebec à Trois-Rivières, Département de psychoéducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objet de cette étude vise l’examen de la relation entre cinq variables mesurées à la fin de la deuxième année du primaire et le décrochage scolaire à la fin du secondaire. Les cinq variables du primaire sont le genre des élèves, leur attitude envers l’école, leur attitude envers leur enseignante, l’encadrement aux devoirs et aux leçons et finalement le style parental. » (p. 33)

Questions/Hypothèses:
Dans ce mémoire, « [...] deux hypothèses de recherche sont posées : 1) L’encadrement aux devoirs, l’attitude de l’élève envers l’école, l’attitude de l’élève envers son enseignant, le style parental et le genre de l’élève sont des variables qui, lorsque mesurées alors que les élèves sont en deuxième année du primaire, contribuent à la prédiction du décrochage scolaire au secondaire, 2) Le genre des élèves de deuxième année agit à titre de variable modératrice entre chacune des variables associées et le décrochage scolaire au secondaire. » (p. ii-iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« La présente recherche s’inscrit dans la suite d’une étude longitudinale réalisée sur trois ans et débutée en 1992 par Potvin et Paradis (2000). » (p. 30) L’échantillon de l’étude actuelle « [...] comprend 544 élèves de deuxième année du primaire; 484 qui diplômeront neuf ans plus tard et 60 qui auront décroché avant l’obtention de leur diplôme d’études secondaires. » (p. iii)

Instruments :
Questionnaires administrés aux enfants et à leurs parents

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Suite à l’étude, « [l]a première hypothèse n’a été qu’en partie confirmée. Seuls le genre et trois échelles du style parental (attitude éducative, comportement éducatif et encadrement autoritaire réactif) prédisent le décrochage scolaire au secondaire. La deuxième hypothèse a, quant à elle, été infirmée puisqu’il y a absence d’effet d’interaction entre le genre et les trois autres variables associées : l’attitude éducative, le comportement éducatif et l’encadrement autoritaire réactif. Les preuves sont donc insuffisantes pour conclure que le genre joue un rôle modérateur dans la relation entre les variables indépendantes retenues et le statut de l’élève neuf ans plus tard (diplômé/décrocheur). Les résultats obtenus contribuent à mettre en lumière la trajectoire des élèves qui quittent l’école avant l’obtention de leur diplôme. » (p. iii)