Les déterminants de l’intervention auprès des enfants en danger

Les déterminants de l’intervention auprès des enfants en danger

Les déterminants de l’intervention auprès des enfants en danger

Les déterminants de l’intervention auprès des enfants en dangers

| Ajouter

Référence bibliographique [7310]

Jacob, Marie et Laberge, Danielle. 1997. «Les déterminants de l’intervention auprès des enfants en danger ». Déviance et Société, vol. 21, no 4, p. 443-470.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Procéder à une recension des écrits sur les déterminants de l’intervention auprès des enfants « en danger ».

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« La recension des écrits que propose le cadre du présent article porte principalement sur l’action des services de protection entourant la désignation des enfants «en danger» ou, plus justement, des enfants ’en besoin de protection’. Les auteures s’intéressent plus particulièrement aux facteurs qui interviennent dans la prise de décision aux deux premières étapes du processus d’intervention, soient la réception et l’évaluation des signalements. En effet, c’est généralement à travers ces deux étapes que les intervenants déterminent si la situation de l’enfant signalé nécessite une prise en charge des services de protection. » (p. 444) Par ailleurs, « Le tableau qui se dégage au terme de cette recension des écrits fait néanmoins apparaître toute la complexité de cet objet d’étude. Il faut tout particulièrement souligner la diversité et la pluralité des acteurs en cause qui tenteront et réussiront à des degrés divers à imposer leur définition de la situation : déclarant, enfant signalé, parents concernés, autres membres de la famille, intervenants qui reçoivent et évaluent les signalements, intervenants qui sont éventuellement consultés lors de la prise de décision à l’intérieur comme à l’extérieur de la structure d’intervention...Relations multiples témoignant d’alliances et d’antagonismes entre membres de la famille, professionnels, établissements. C’est à travers ce jeu d’interactions complexes que seront déterminées les trajectoires des jeunes signalés et que seront finalement désignés officiellement les enfants «en besoin de protection. » (p. 467)