Adaptation et validation de deux instruments d’évaluation du fonctionnement de la famille de l’enfant préscolaire

Adaptation et validation de deux instruments d’évaluation du fonctionnement de la famille de l’enfant préscolaire

Adaptation et validation de deux instruments d’évaluation du fonctionnement de la famille de l’enfant préscolaire

Adaptation et validation de deux instruments d’évaluation du fonctionnement de la famille de l’enfant préscolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [7268]

Morasse, Claude. 1997. «Adaptation et validation de deux instruments d’évaluation du fonctionnement de la famille de l’enfant préscolaire». Mémoire de maîtrise, Sherbrooke, Université de Sherbrooke, Faculté d’éducation.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La présente recherche vise à établir la fidélité et la validité de la Grille d’observation directe des Compétences Familiales (GCF) et de l’Inventaire Familial Autorapporté (IFA). » (p. 46)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Les familles retenues pour les fins de cette recherche devaient 1) avoir un enfant d’âge préscolaire (3 à 6½ ans) fréquentant la maternelle de l’école Ste-Marguerite de la Commission Scolaire Memphrémagog ou la prématernelle Brind’Univers de l’Université de Sherbrooke, 2) inclure deux parents vivant ensemble depuis au moins 12 mois, et 3) accepter de participer à la recherche. Des 54 familles invitées à participer à la recherche, 20 ont répondu à l’ensemble de ces critères. » (pp. 50-51)

Instruments :
- Inventaire familial autorapporté, traduction du Self-report Family Inventory (Beavers et Hampson, 1990);
- Grille des compétences familiales (Kinston et Loader, 1988);
- Profil socio-affectif (LaFrenière, Dubeau, Janosz et Capuano, 1990);
- Indice de Stress Parental (Bigras et coll., 1996), traduction du Parental Stress Index (Abidin, 1990);
- Inventaire d’alliance entre les parents (Normandeau), traduction du Parenting Alliance Inventory (Abidin, 1991).

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La présente recherche porte sur l’adaptation et la validation de deux instruments d’évaluation du fonctionnement de familles d’enfants d’âge préscolaire. Les besoins d’intervention auprès de la clientèle des enfants d’âge préscolaire sont reconnus par de nombreux auteurs. Ces interventions ne doivent pas uniquement inclure l’enfant mais également sa famille en raison de sa forte influence dans le processus de socialisation de l’enfant. De plus, elles doivent se faire de manière rigoureuse, et l’utilisation d’instruments valides permettant de préciser des pistes d’intervention et d’évaluer l’évolution ou l’impact de nos interventions est indispensable à l’atteinte de cet objectif de rigueur dans l’intervention. Or, il n’existe pas actuellement au Québec d’instruments spécifiquement adaptés qui permettent d’évaluer le fonctionnement des familles d’enfants d’âge préscolaire. Un tel instrument permettrait d’intervenir avec rigueur auprès de cette clientèle. La présente recherche vise à répondre à ce besoin en adaptant et en validant deux instruments d’évaluation du fonctionnement de familles d’enfants d’âge préscolaire. [...] Des mesures du stress parental, de l’alliance entre les parents, du profil socio-affectif de l’enfant et du profil socio-démographique de la famille ont été utilisées afin de vérifier la validité de construit de la GCF et de l’IFA. Nos résultats ont révélé un faible accord interjuge (r=,63) pour la GCF. Les résultats concernant la validité de convergence ont appuyé la validité des échelles de santé, de cohésion et de conflits (résolutions) de l’IFA et de santé globale de la GCF. Pour ce qui est de la validité de construit de la GCF, son principal appui est venu des corrélations modérées obtenues entre la scolarité des parents et les différentes échelles de la GCF. Quant à l’IFA, sa validité de construit a été appuyée par une forte corrélation entre le score de compétence sociale de l’enfant tel qu’évalué par son éducatrice à la garderie et l’expression des émotions telle que rapportée par le père (r = 0,70). Des liens significatifs ont été obtenus entre les échelles de santé, de cohésion et de conflits (résolutions) et le score d’alliance entre les parents. Des liens significatifs ont également été observés entre la scolarité de la mère et les scores aux échelles de santé et d’expression des émotions. En conclusion, nous recommandons aux intervenants oeuvrant auprès des familles d’enfants d’âge préscolaire d’intégrer dans leur pratique l’utilisation d’instruments d’évaluation du fonctionnement familial comme l’IFA et la GCF. Cependant dans le cas de la GCF, il serait préférable d’attendre que des modifications y soient apportées et qu’elle subisse à nouveau une épreuve de validation avant d’être utilisée. L’IFA, par contre, peut, dans son état actuel, être très profitable en raison de sa rapidité de passation et de ses qualité psychométriques. » (pp. 3-5)