Participation de la famille : qu’en pensent les personnes hospitalisées en psychiatrie?

Participation de la famille : qu’en pensent les personnes hospitalisées en psychiatrie?

Participation de la famille : qu’en pensent les personnes hospitalisées en psychiatrie?

Participation de la famille : qu’en pensent les personnes hospitalisées en psychiatrie?s

| Ajouter

Référence bibliographique [7252]

Paquin, Geneviève, Kennedy, Suzanne, Perreault, Michel et Tardif, Hélène. 1997. «Participation de la famille : qu’en pensent les personnes hospitalisées en psychiatrie? ». L’Infirmière du Québec, vol. 4, no 5, p. 35-38.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Déterminer si des personnes hospitalisées dans des unités de courte durée en psychiatrie préfèrent que leurs proches participent ou non au traitement, et de savoir dans quelle mesure elles étaient satisfaites de la façon dont se déroulent les rencontres entre leurs proches et l’équipe de soins. » (p. 36)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
92 clients du Centre de psychiatrie communautaire de l’hôpital Douglas.

Instruments :
Entrevues individuelles semi-structurées

Type de traitement des données :
Analyse de contenu, analyse statistique

3. Résumé


« Les personnes hospitalisées en psychiatrie sont en droit de refuser que leurs proches participent à leurs soins ou de vouloir définir elles-mêmes les modalités de cette participation : désignation des proches participant au traitement; choix des renseignements divulgués; participation à l’organisation des rencontres entre les proches et les intervenants. La recherche exploratoire portant sur la pratique clinique et la participation de la famille des personnes hospitalisées en psychiatrie, menée par les auteurs au Centre de psychiatrie communautaire de l’Hôpital Douglas, met en relief l’importance de tenir compte de l’opinion de ces personnes au sujet de la participation de leurs proches. » (p. 35)