La société et les familles : miser sur l’égalité et la solidarité. Avis sur les nouvelles dispositions de la politique familiale et sur la fiscalité des familles

La société et les familles : miser sur l’égalité et la solidarité. Avis sur les nouvelles dispositions de la politique familiale et sur la fiscalité des familles

La société et les familles : miser sur l’égalité et la solidarité. Avis sur les nouvelles dispositions de la politique familiale et sur la fiscalité des familles

La société et les familles : miser sur l’égalité et la solidarité. Avis sur les nouvelles dispositions de la politique familiale et sur la fiscalité des familless

| Ajouter

Référence bibliographique [7235]

Québec. Conseil du statut de la femme. 1997. La société et les familles : miser sur l’égalité et la solidarité. Avis sur les nouvelles dispositions de la politique familiale et sur la fiscalité des familles. Coll. «coll. Avis du Conseil du statut de la femme». Québec: Gouvernement du Québec, Conseil du statut de la femme.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Nous tenterons de mettre en lumière les dispositions qui s’inscrivent en continuité avec les interventions passées et celle qui indiquent plutôt une nouvelle façon pour l’État de concevoir le soutien apporté aux familles. Compte-tenu de l’évolution de la composition des familles et des nouvelles réalités auxquelles celles-ci font face, nous nous demanderons si les dispositions avancées semblent en mesure de mieux répondre aux besoins des parents et des enfants. » (p. 8)

Questions/Hypothèses :
Les nouvelles dispositions prévoient un apport additionnel de ressouces mais également un réaménagement des sommes qui sont déjà allouées aux divers programmes familiaux. À cet effet le CSF apporte ces interrogations : « S’agit-il essentiellement d’une politique familiale ou d’une politique de lutte à la pauvreté? Qui est susceptible d’y gagner ou d’y perdre? Comment la nouvelle politique affectera-t-elle la distribution du revenu entre les ménages et, à l’intérieur des familles, entre conjoints? Quel jugement peut-on porter sur les propositions au regard des principes d’équité, d’efficacité, de simplicité et de cohérence? Ces nouvelles dispositions sont-elle propres à améliorer les conditions de vie des femmes et leur autonomie et à contribuer à l’égalité entre les hommes et les femmes? » (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses dont Nouvelles dispositions de la politique familiale Les enfants au coeur de nos choix (1997).

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Notre avis portera principalement sur les propositions contenues dans le ’Livre blanc’ sur la politique familiale de même que sur les nouvelles dispositions du Budget 1997-1998 qui sont de nature à influer sur la situation des familles et sur celle des femmes en tant que contribuables, conjointes ou mères. Nous formulerons, s’il y a lieu, des recommandations en vue d’améliorer la teneur. Ainsi, le premier chapitre présente une réflexion sur la problématique de l’aide publique aux familles. Les propositions qui touchent le soutien économique direct aux familles font l’objet du deuxième chapitre, et celles qui concernent les services éducatifs et de garde, du troisième. Le quatrième chapitre porte sur l’assurance parentale et le prolongement du congé parental. » (p. 8)