Profil des personnes âgées et des formes de solidarités existantes dans la MRC du Haut Saint-François

Profil des personnes âgées et des formes de solidarités existantes dans la MRC du Haut Saint-François

Profil des personnes âgées et des formes de solidarités existantes dans la MRC du Haut Saint-François

Profil des personnes âgées et des formes de solidarités existantes dans la MRC du Haut Saint-Françoiss

| Ajouter

Référence bibliographique [7218]

Roy, Jacques et Cliche, Anne. 1997. Profil des personnes âgées et des formes de solidarités existantes dans la MRC du Haut Saint-François. Québec: Université Laval, Faculté des sciences sociales, Centre de recherche sur les services communautaires.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Dans une perspective d’intégration sociale des personnes âgées dans leur communauté locale et de mobilisation du milieu pour soutenir les aînés en perte d’autonomie, dégager un portrait des diverses formes de solidarité horizontales chez les personnes âgées en relation avec les autres formes de soutien apporté au sein de la MRC du Haut-Saint-François. » (p. 3)
- « Faire un bilan du niveau de solidarité horizontale existante (entraide individuelle, participation à la vie associative, cohabitation entre personnes âgées) et souhaitée de la part des aînés;
- Tracer le portrait des relations entre les solidarités horizontales et les solidarités verticales (intergénérationnelles) au sein de la MRC du Haut-Saint-François;
- Évaluer le degré de solidarité horizontale selon le niveau de désintégration démographique et sociale des communautés de la MRC du Haut-Saint-François;
- Dresser une typologie des personnes âgées à faible et à forte solidarité horizontale selon les caractéristiques sociales qui les distinguent;
- Mieux comprendre les diverses formes de cultures d,entraide chez les personnes âgées selon leur système de valeurs (à partir d’un modèle situé sur un continuum ’autonomie’ et ’prise en charge par les services publics’. » (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Volet quantitatif :
339 sujets. la taille de l’échantillon a été déterminées sur la base d’une population de 2735 personnes âgées de 65 ans et plus résidant dans la MRC du Haut-Saint-François au recensement de 1991. De l’échantillon initial de 339 sujets, 266 personnes âgées ont été rencontrées dans le cadre de cette étude.
- Volet qualitatif :
40 personnes âgées ont été sélectionnées de manière aléatoire pour les fins du volet qualitatif de l’étude : 20 sujets en perte d’autonomie, recevant des services à domicile par le CLSC Fleur-de-Lys et référés par ce dernier ainsi que 20 bénévoles, engagés dans leur milieu au sein de la MRC du Haut-Saint-François.

Instruments :
Questionnaire d’enquête administré au domicile des sujets dans le cadre d’une entrevue individuelle. À ce questionnaire, s’ajoute un complément d’informations de nature qualitative, recueillies sur la base d’un schéma d’entrevue semi-dirigée.Le questionnaire couvrait les dimensions suivantes : les caractéristiques sociodémographiques et socio-économiques des aînés, celles de leur ménage, de leurs conditions de vie d’habitation, leur environnement social, leur état de santé tant physique que mentale, les services dont ils bénéficient, enfin leur système de valeurs.

Type de traitement des données :
Analyse statistique, analyse de contenu

3. Résumé


« L’étude se propose d’examiner la réalité des personnes agées résidant à domicile dans la MRC du Haut-Saint-François, en Estrie, ainsi que les diverses formes de solidarité existantes, en insistant tout particulièrement sur les mécanismes de solidarité horizontale. Cette perspective de recherche s’inscrit dans la volonté du CLSC Fleur-de-Lys et des groupes communautaires oeuvrant dans le milieu auprès des personnes âgées, de mieux connaître la réalité des aînés afin de définir les actions et les modes de collaboration à privilégier entre les différents acteurs et de favoriser ainsi l’intégration sociale des personnes âgées dans leur communauté locale. » (p. 3) « L’itinéraire parcouru nous a permis de mettre en relief certaines caractéristiques de ces solidarités, tout particulièrement celles concernant la solidarité horizontale ou intra-générationnelle. Nous avons pu observer que l’aide individuelle et la vie associative -- deux dimensions-clés de la solidarité horizontale -- sont des phénomènes bien présents et enracinés chez les personnes âgées de la MRC. Également, de nombreuses passerelles entre l’aide individuelle et la vie associative ont été mises en évidence dans la recherche, renforçant ainsi l’idée que tout ce qui s’y greffe forme les mailles d’une même réalité sociale. Une réalité sociale tournée vers une sociabilité et des formes de solidarités qui témoignent de la vitalité des contacts sociaux et de l’entraide chez les aînés. Car les solidarités horizontales et verticales s’entrecroisent dans la vie des personnes âgées comme nous avons pu le constater tout au long de la recherche. » (p. 94)