Services à la Jeunesse. CLSC et centres jeunesse. Des établissements qui s’appuient pour les services aux enfants, aux jeunes et à leur famille

Services à la Jeunesse. CLSC et centres jeunesse. Des établissements qui s’appuient pour les services aux enfants, aux jeunes et à leur famille

Services à la Jeunesse. CLSC et centres jeunesse. Des établissements qui s’appuient pour les services aux enfants, aux jeunes et à leur famille

Services à la Jeunesse. CLSC et centres jeunesse. Des établissements qui s’appuient pour les services aux enfants, aux jeunes et à leur familles

| Ajouter

Référence bibliographique [7178]

Association des CLSC et des CHSLD du Québec. 1998. Services à la Jeunesse. CLSC et centres jeunesse. Des établissements qui s’appuient pour les services aux enfants, aux jeunes et à leur famille. Montréal: Association des CLSC et des CHSLD, Association des centres jeunesse.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Promouvoir la croissance et le développement des enfants et des jeunes ainsi que le renforcement des compétences parentales;
- Prévenir l’occurrence, l’aggravation et la répétition des situations pouvant nuire au développement des enfants, des jeunes et de leurs familles;
- Traiter adéquatement les problèmes d’adaptation et d’intégration sociales des enfants et des jeunes ainsi que les problèmes liés à l’exercice du rôle parental;
- Protéger les enfants dont la sécurité et le développement sont compromis et protéger la société tout en répondant aux besoins des adolescents qui commettent des délis. » (p. 6)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Le présent document présente les résultats de la réflexion du comité conjoint Association des CLSC et des CHSLD du Québec et Association des Centres jeunesse du Québec. Il se veut un cadre de référence favorisant le nécessaire travail de collaboration entre les CLSC et les Centres jeunesse, porteurs du mandat public des services aux enfants, aux jeunes et à leur famille dans chaque région du Québec. Il vise à faire en sorte que toutes les forces vives (gestionnaires, intervenants et communauté) travaillent ensemble pour qu’il y ait de moins en moins d’enfants et de jeunes vulnérables au Québec, qu’aucun de ceux qui requièrent des services ne se retrouve ’entre deux chaises’ et que ces derniers reçoivent les services les mieux adaptés à leur situation. » (p. 4)