Évaluation d’une intervention destinée aux enfants victimes d’agression sexuelle

Évaluation d’une intervention destinée aux enfants victimes d’agression sexuelle

Évaluation d’une intervention destinée aux enfants victimes d’agression sexuelle

Évaluation d’une intervention destinée aux enfants victimes d’agression sexuelles

| Ajouter

Référence bibliographique [717]

Guénette-Robert, Mélanie. 2010. «Évaluation d’une intervention destinée aux enfants victimes d’agression sexuelle». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de sexologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent mémoire vise à évaluer les effets de l’application québécoise du TF-CET [Trauma Focused-Cognitive Behavioral Therapy].» (p. 20)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon de l’étude est composé de l’ensemble des enfants victimes d’agression sexuelle âgés entre 6 et 12 ans ayant reçu la totalité de la thérapie TF-CET offerte au Centre d’Expertise Marie-Vincent [CEMV] et de leur figure parentale non-agresseure (mère, père, parent d’accueil, autre figure parentale) [entre mai 2006 et février 2009].» (p. 23)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les analyses effectuées témoignent de changements positifs chez les participants, suite à l’intervention individuelle dispensée au CEMV. Les résultats démontrent que les enfants victimes d’AS ayant participé au TF-CBT connaissent une diminution significative de leurs symptômes intériorisés et extériorisés, une fois le traitement complété, confirmant ainsi l’hypothèse de départ. […] La prise en considération de la variable genre dans les effets liés à l’intervention permet de constater que les garçons et filles de l’échantillon, suite au traitement, semblent vivre une amélioration comparable concernant l’ensemble des sous-dimensions référant aux symptômes intériorisés. En ce qui concerne les troubles extériorisés, un effet d’interaction marginal est noté à l’une des sous-dimensions évaluées, soit les troubles liés à l’attention. Les données indiquent ainsi que la réduction des troubles de l’attention, au post-test, est marginalement plus importante chez les garçons que chez les filles.» (p. 53) Les cas étudiés dans le mémoire sont des enfants qui ont subi des agressions sexuelles commis par un membre de leur famille.