L’impact de programmes communautaires de soutien aux mères et aux enfants en situation de rupture d’union entre les parents

L’impact de programmes communautaires de soutien aux mères et aux enfants en situation de rupture d’union entre les parents

L’impact de programmes communautaires de soutien aux mères et aux enfants en situation de rupture d’union entre les parents

L’impact de programmes communautaires de soutien aux mères et aux enfants en situation de rupture d’union entre les parentss

| Ajouter

Référence bibliographique [7059]

Gaudreau, Louise, Boutin, Gérald, Parent, Carmen, Gaudreau, Agathe et Maheux, Louise. 1998. L’impact de programmes communautaires de soutien aux mères et aux enfants en situation de rupture d’union entre les parents. Rapport déposé à la Régie régionale de la Santé et des Services sociaux de Laval. Montréal: Université du Québec à Montréal.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif général de l’évaluation consistait à vérifier la congruence entre la performance d’ensemble des trois programmes et la mission qu’ils poursuivent. » (p. 13)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- 42 femmes et 38 enfants, ainsi que 18 mères et un père de ces enfants puis 5 intervenantes.
- « Le profil caractéristique des femmes et des enfants qui ont participé aux programmes concorde généralement avec celui de la norme de référence, quant à l’âge moyen (38 à 40 ans pour les femmes et 8 à 10 ans pour les enfants), à celui de la mère dans le cas des enfants (34 à 38 ans), au revenu familial ( aux environs de 18 000$ à 26 000$ brut en moyenne par année), au nombre d’enfants dans la famille (1,9 à 2,5 en moyenne) et à la durée de la vie de couple avant la rupture (10 à 16 ans en moyenne). Au moment de recueillir des données, le temps écoulé depuis la rupture conjugale était environ d’une année et demie à trois ans en moyenne pour les femmes et les enfants qui ont participé aux programmes, et près d’une année dans le cas de la norme de référence. »

Instruments :
- Mesure du stress psychologique;
- Entretien de recherche individuel;
- Perceived competence scale;
- Questionnaire sur le concept de soi (6-7 ans);
- Questionnaire sur le concept de soi (8-13 ans);
- Questionnaire sur le concept de soi scolaire (8-13 ans);
- Questionnaire socio-démographique.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu, analyse statistique

3. Résumé


« La présente recherche se conformait à une logique d’ensemble représentée par le modèle d’évaluation conçu pour la circonstance et selon lequel les trois programmes [Les étapes de la rupture, La brisure familiale...les effets chez les enfants et Samedi de m’en sortir] forment un système d’interventions; la congruence des programmes avec leur raison d’être peut ainsi être jugée à partir de données sur la performance d’ensemble de ce système. Les effets négatifs à atténuer et qui semblent les plus significatifs dans le cas d’une rupture conjugale signalent les cibles d’impact potentielles les plus pertinentes du système. Ces effets ont servi à définir quatre des cinq indicateurs de performance du système, soit le stress des femmes, leurs attitudes parentales, le concept de soi des enfants et leur concept de soi scolaire, tandis que le cinquième concernait les effets attribués aux programmes par les participants et leurs intervenants. [...] Les résultats sont les suivant. Avant de commencer les programmes, le stress des femmes, eu égard à la norme de référence, est très élevé par rapport à la moyenne des gens et leurs attitudes parentales sont relativement positives. Immédiatement après la réalisation des programmes, le niveau de stress passe sous cette norme et les attitudes parentales tendent à être au-dessus; mais un recul allant de quelques mois à quelques années après les activités, les stress et les attitudes parentales des femmes ne se distinguent plus de la norme de référence. Le concept de soi des enfants et le concept scolaire sont modérément élevés dans la norme de référence (avant de commencer le programme) et comparables, en cela, à la plupart des enfants de leur âge. Immédiatement après la fin des activités ou quelques années plus tard, le concept de soi et le concept de soi scolaire ne semblent pas avoir bougé de manière importante, ni dans un sens, ni dans l’autre, par rapport à la norme de référence, bien que quelques aspects du concept de soi se retrouvent de part et d’autre. En parallèle, que ce soit immédiatement après la réalisation des programmes ou quelques temps après, des effets assez nombreux et variés leur sont attribués par les femmes et les enfants qui y ont participé et sont confirmés par les intervenantes interrogées. Les effets perçus par les femmes concordent avec les attentes exprimées par celles qui attendent de commencer les programmes. »