Soutien à la famille d’origine à la vie conjugale des couples homosexuels

Soutien à la famille d’origine à la vie conjugale des couples homosexuels

Soutien à la famille d’origine à la vie conjugale des couples homosexuels

Soutien à la famille d’origine à la vie conjugale des couples homosexuelss

| Ajouter

Référence bibliographique [7029]

Julien, Danielle. 1998. «Soutien à la famille d’origine à la vie conjugale des couples homosexuels». Dans Famille et qualité de vie des gais et lesbiennes , p. 61-73. Montréal: Association canadienne pour la santé mentale.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- En posant une réflexion sur la situation des couples hétérosexuels et en se basant sur des études récemment effectuées sur les réseaux des gais et lesbiennes, tenter de dégager certains facteurs influençant le développement et le maintien de la satisfaction et la stabilité conjugale chez les couples homosexuels.
- Tenter de percevoir ce en quoi la présence de liens avec la famille d’origine a un effet sur le couple homosexuel.

Questions/Hypothèses :
- « [...] les facteurs de de consolidation et de détérioration des unions conjugales sont-ils différents chez les couples de même sexe que chez les couples hétérosexuels? » (p. 62)
- « Partant des hétérosexuels, qu’avons-nous appris des liens entre le réseau social des couples et leur satisfaction conjugale? » (pp. 63-64)
- « La famille d’origine est-elle reliée à la satisfaction conjugale des couples homosexuels? » (p. 71)
- « Étant donnée l’importance de l’équilibre des ressources sociales d’origine dans le réseau commun, quelles sont alors les stratégies développées par les couples homosexuels pour protéger l’équilibre du pouvoir dans leur couple? » (p. 71)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
150 couples volontaires, vivant depuis environ 7 ans et dont la relation s’étendait de 2 à 25 ans au moment de la recherche.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« En résumé, on ne sait pas si les couples homosexuels durent moins longtemps que les couples hétérosexuels. Les couples homosexuels étant privés des droits civils dont peuvent se prévaloir les couples hétérosexuels, et vivant dans un univers hétérosexiste qui entraîne des dilemmes dans l’organisation de leurs réalités publiques et privées, on peut facilement croire que ces couples sont plus fragiles et vulnérables aux difficultés conjugales et risquent d’éclater facilement. Notre étude comparative des réseaux de proches qui entourent les couples hétérosexuels, gais et de lesbiennes montre une structure affective distincte des réseaux des couples homosexuels, gais et lesbiennes en lien avec leur satisfaction conjugale et, présumément, leur stabilité. »