L’articulation de l’image foetale au quotidien de la grossesse : une analyse discursive de l’expérience des femmes enceintes

L’articulation de l’image foetale au quotidien de la grossesse : une analyse discursive de l’expérience des femmes enceintes

L’articulation de l’image foetale au quotidien de la grossesse : une analyse discursive de l’expérience des femmes enceintes

L’articulation de l’image foetale au quotidien de la grossesse : une analyse discursive de l’expérience des femmes enceintess

| Ajouter

Référence bibliographique [7019]

Lachance, Annie. 1998. «L’articulation de l’image foetale au quotidien de la grossesse : une analyse discursive de l’expérience des femmes enceintes». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université Concordia, Département de sociologie et d’anthropologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Je vais ainsi mettre en perspective le pouvoir d’interprétation des femmes avec le capital linguistique de la biomédecine de définir les notions d’interprétation du mode de connaissance visuel qu’est l’imagerie foetale. » (p. iii)

Questions/Hypothèses :
« Quelles sont les caractéristiques de l’imagerie foetale à travers ses diverses manifestations? Quelles sont les similarités et dissemblances des discours visuels en regard de leurs contextes d’application? » (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Le récit de huit expériences, obtenu par le biais d’entrevues individuelles.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’imbrication de l’imagerie foetale au parcours de la grossesse est une métaphore non négligeable pour qualifier le corps des femmes enceintes, comme c’est le cas de l’examen échographique. Cependant, la valeur discursive de l’imagerie foetale n’est pas seulement l’apanage de ceux qui la produisent et la diffusent; les individus aussi négocient les discours visuels pour les ajuster à leurs perspectives et pratiques, selon leurs propres subjectivités et préoccupations. Pour ce, ce mémoire explore l’interprétation et le positionnement de l’imagerie foetale par huit Montréalaises au cours de leurs grossesses, à partir d’une analyse discursive de leurs récits d’expériences. À l’intérieur de l’ethnographie, il sera question de leurs stratégies d’identification aux différentes formes et forces discursives que recouvre l’imagerie foetale dans les médias, l’information analytique qui sera continue au fil de l’ethnographie pour faire ressortir les dimensions culturelles et politiques qui soutiennent l’individualisation du foetus. » (p. iii)