''All in the Family'', oui mais ''Quelle famille?'', Évolution sociodémographique de la famille au Canada

''All in the Family'', oui mais ''Quelle famille?'', Évolution sociodémographique de la famille au Canada

''All in the Family'', oui mais ''Quelle famille?'', Évolution sociodémographique de la famille au Canada

''All in the Family'', oui mais ''Quelle famille?'', Évolution sociodémographique de la famille au Canadas

| Ajouter

Référence bibliographique [7004]

Le Bourdais, Céline et Marcil-Gratton, Nicole. 1998. «''All in the Family'', oui mais ''Quelle famille?'', Évolution sociodémographique de la famille au Canada». Dans Canada : Horizon 2000, Un pays à la recherche de soi : Regard prospectif sur le Canada du 21e siècle , sous la dir. de Raymond-.M. Hébert et Théberge, Raymond, p. 13-42. Actes du colloque tenu au Collège universitaire de Saint-Boniface en novembre 1996. Winnipeg: Presses universitaires de Saint-Boniface.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objet de cette présentation est de montrer que si, à l’instar du titre choisi, tout- ou presque tout - se joue encore au sein de la famille, nous sommes en droit de nous demander oui, mais dans ’quelle famille’, in ’which family’? »

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses faisant état de la population au Québec et au Canada (BSQ, Statistique Canada)

Type de traitement de données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Ayant comme point de départ deux séries télévisées humoristiques des années 70 mettant en scène la famille, les auteurs retiennent notre attention sur les changements qui ont affectés la famille au cours de ces trente dernières années. Dans un premier temps sont présentés les principaux indicateurs qui dénotent ces transformations: la chute de l’indice de fécondité, le taux d’activité féminin en constante progression, la baisse de l’indice synthétique de nuptialité féminine ainsi que les variations de l’indice synthétique de divortialité. Alors que dans une deuxième partie sont présentés brièvement les grands traits de ces évolutions pour l’ensemble du Canada, et plus particulièrement pour le Québec dont la baisse de fécondité a été fulgurante. Enfin, cette communication a démontré que la famille ne fait plus nécessairement l’objet d’une trajectoire unique. De plus en plus fréquemment la famille résulte de la conjonction d’histoires familiales déjà en cours. En l’occurence deux conceptions de la famille s’affrontent aujourd’hui : la famille plus traditionnelle qui se définit en fonction des liens biologiques et l’autre qui prend en compte les boulversements des trajectoires conjugales. Ainsi, ces deux conceptions orientent les débats sur la définition même de la cellule familiale et la façon dont elle continuera d’assumer son rôle pour l’avenir.