Grandir avec maman et papa ? Les trajectoires familiales complexes des enfants canadiens

Grandir avec maman et papa ? Les trajectoires familiales complexes des enfants canadiens

Grandir avec maman et papa ? Les trajectoires familiales complexes des enfants canadiens

Grandir avec maman et papa ? Les trajectoires familiales complexes des enfants canadienss

| Ajouter

Référence bibliographique [6983]

Marcil-Gratton, Nicole. 1998. Grandir avec maman et papa ? Les trajectoires familiales complexes des enfants canadiens. Ottawa: Gouvernement du Canada, Statistique Canada, no 89-566-XIF au catalogue (hors série).

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Mesurer les changements récents observés dans le déroulement de la vie familiale des enfants au Canada » (p. 24)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
De l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (cycle 1994-1995) a été tiré un échantillon initial composé d’enfants de 0 à 11 ans.

Type de traitement de données :
Analyse statistique

3. Résumé


Ce document rend compte des résultats issus de l’ELNEJ. « L’ELNEJ est une enquête exhaustive qui permet de suivre le développement des enfants au Canada et de brosser le tableau de leur situation. D’une part elle permet de mesurer la progression de l’instabilité et la diversification du contexte familial dans lequel les nouvelles générations d’enfants canadiens sont élevés. D’autre part, elle contribue à répondre aux questionnements encore très vifs quant aux effets des tribulations conjuguales des parents sur le développement de leurs enfants.Cette enquête est de type longitudinal, à passages répétés tous les deux ans: elle permet ainsi aux chercheurs de faire le lien entre les diverses étapes du développement de l’enfant et les événements de son histoire familiale au fur et à mesure qu’ils se produisent. » (p. 5) Le présent rapport illustre les changements dans l’environnement familial et spécifiquement, les unions libres, les ententes de garde et le soutien financier. Les distributions sont présentées selon le type de famille et la situation conjuguale des parents, souvent par province ou région de résidence. La spécificité du Québec y est d’ailleurs soulignée. Enfin, les résultats de ce cycle de l’enquête apportent beaucoup de réponses mais soulèvent d’autant plus de questions. Car « [...] il ne suffit pas de savoir que plus d’enfants naissent aujourd’hui de parents non mariés, que ces familles risquent d’être plus fragiles, que l’instabilité des parents entraîne pour les enfants un risque accru de modifications importantes de leur environnement familial. Il faut également chercher à déterminer si ces tendances sont là pour rester, déterminer comment on peut les associer au bien-être socioéconomique des familles, déterminer quelles sont, s’il en est, leurs conséquences néfastes spécifiques sur le développement des enfants, et, enfin déterminer si des mesures préventives peuvent être envisagées à la lumière de ces résultats. » (p. 24)