Quelques défis et besoins des parents de jeunes enfants qui présentent une déficience intellectuelle ou un retard global de développement

Quelques défis et besoins des parents de jeunes enfants qui présentent une déficience intellectuelle ou un retard global de développement

Quelques défis et besoins des parents de jeunes enfants qui présentent une déficience intellectuelle ou un retard global de développement

Quelques défis et besoins des parents de jeunes enfants qui présentent une déficience intellectuelle ou un retard global de développements

| Ajouter

Référence bibliographique [6949]

Proulx, Renée, Rivest, Christine et Bargiel, Lucille. 1998. «Quelques défis et besoins des parents de jeunes enfants qui présentent une déficience intellectuelle ou un retard global de développement ». La Revue Internationale de l’Éducation Familiale, vol. 2, no 1, p. 29-35.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Pour comprendre les enjeux de l’adaptation et du bien-être des jeunes enfants qui présentent une déficience intellectuelle ou un retard global de développement, il importe de se pencher sur ce qui caractérise le vécu et les besoins de leurs parents. C’est ce que nous tenterons de faire. » (p. 29)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Trois mères d’enfants âgés de 6 à 11 ans (une fille et deux garçons) qui ont une déficience intellectuelle. » (p. 29)

Instruments :
« Rencontre visant à explorer les défis et les besoins des familles dont l’enfant présente une déficience intellectuelle au cours des cinq premières années de la vie de l’enfant. » (p. 29)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Les auteurs ont rencontré des mères pour discuter des défis et des besoins des familles au sein desquelles vit un enfant ayant une déficience intellectuelle. Les propos tenus lors d’une rencontre sont rapportés. « Soutenir précocement les parents de jeunes enfants qui présentent une déficience intellectuelle ou un retard global de développement est un défi continuel qui requiert de la souplesse et de l’ajustement à l’égard de la nature et de la mouvance des différents besoins de chaque famille. Au cours des premières années de la vie de l’enfant, les parents nous rappellent qu’ils ont besoin d’être bien informés, guidés dans les dédales du système de la santé et des services sociaux et soutenus sur les plans affectif et instrumental. Ils ont également besoin que le soutien des professionnels soit suffisamment sensible pour leur permettre de préserver du contrôle sur leur vie et renforcer ainsi leur sentiment de compétence. Bien que les parents soient prêts à s’engager comme partenaires et collaborateurs dans les interventions proposées par les professionnels, ils ont cependant besoin d’être vus pour ce qu’ils sont: des parents avant tout. Les principaux messages que les parents interrogés lors de notre atelier souhaitaient offrir à d’autres parents vivant une situation semblable à la leur sont les suivantes : ’Ton premier rôle, c’est celui de parent’, ’Respecte-toi, apprends à dire non’, ’Permets-toi de décrocher’. À travers ces messages, les parents nous disent aussi qu’ils ont besoin d’être soutenus de manière telle que leur enfant puisse être vu comme un enfant avant tout, avec ses besoins et ses désirs. Ils nous disent aussi que leur famille doit être vue pour ce qu’elle est: un système de personnes en constant développement et dont la santé est préservée par l’équilibration de la réponse aux besoins et aux intérêts de chacun. » (p. 34)