Les enfants pauvres comment les aider?

Les enfants pauvres comment les aider?

Les enfants pauvres comment les aider?

Les enfants pauvres comment les aider?s

| Ajouter

Référence bibliographique [6939]

Raynault, Marie-France. 1998. «Les enfants pauvres comment les aider? ». Le Médecin du Québec, vol. 33, no 12, p. 43-48.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Proposer une discussion sur le phénomène de la pauvreté chez les familles québécoises et sur son impactsur leur santé et leur bien-être général. La possibilité d’adapter les services médicaux pour répondre aux besoins particuliers de ces familles est examinée.

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Au Québec seulement, en 1994, 86 000 bambins de moins de cinq ans relevaient de l’aide sociale. [...] À l’exception des États-Unis, le Canada est le pays industrialisé qui fait la vie la plus dure à ses enfants. Alors que, en 1976, un parent vivant seul avec un enfant devait travailler 41 heures par semaine au salaire minimum pour être au seuil de la pauvreté, cette charge de travail atteignait en 1993, pour le même objectif, la somme colossale de 73 heures par semaine. » (p. 43) « Il faut cependant aller plus loin pour voir les effets du stress chronique engendré par le manque d’argent. Ces effets se traduisent par des problèmes psychologiques chez les mères, qui ont une piètre image d’elles-mêmes, se sentent isolées et incapables de réussir dans la vie. Environ le tiers des enfants vivant dans des conditions épouvantables s’en tireront à merveille. » (p. 44) « Compte tenu de la gravité des maladies des enfants de milieu défavorisé, ceux-ci ne consultent pas suffisamment. Le médecin devra souvent recourir à d’autres professionnels ou à des groupes communautaires, ce qui peut sembler très exigeant, mais il s’agit d’une condition essentielle à la réussite thérapeutique. » (p. 45)