Soutien social et bénéficiaires âgés en maintien à domicile dans Charlevoix : une perspective évaluative

Soutien social et bénéficiaires âgés en maintien à domicile dans Charlevoix : une perspective évaluative

Soutien social et bénéficiaires âgés en maintien à domicile dans Charlevoix : une perspective évaluative

Soutien social et bénéficiaires âgés en maintien à domicile dans Charlevoix : une perspective évaluatives

| Ajouter

Référence bibliographique [6920]

Roy, Jacques, Vézina, Aline et Cliche, Anne. 1998. Soutien social et bénéficiaires âgés en maintien à domicile dans Charlevoix : une perspective évaluative. Québec: Université Laval, Faculté des sciences sociales, Centre de recherche sur les services communautaires.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Établir un bilan évaluatif des diverses formes de soutien social existant auprès des personnes âgées en perte d’autonomie et bénéficiant des services à domicile du CLSC Charlevoix afin de mieux orienter les services offerts par le CLSC et leur complémentarité avec les ressources du milieu. » (p. 4)
- « Décrire et évaluer les formes de soutien social selon une typologie d’acteurs (familles, autres proches, réseau communautaire, réseau des services publics);
- Évaluer le degré de soutien social des bénéficiaires âgés;
- Comparer le soutien social existant dans les secteurs est et ouest de la région de Charlevoix afin de vérifier l’hypothèse d’une logique de soutien social différente selon les secteurs géographiques;
- Identifier, à partir des résultats de la recherche, des axes d’intervention susceptibles de favoriser une meilleure synergie entre les services du CLSC et les partenaires du soutien à domicile. » (p. 4)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
156 sujets dont 73 de la MRC Charlevoix et 83 de la MRC Charlevoix-Est.

Instrument :
« L’information a été recueillie à partir d’un questionnaire d’enquête qui a été administré au domicile des sujets dans le cadre d’une entrevue individuelle d’une durée approximative d’une heure et demie en moyenne. Le questionnaire couvrait les dimensions suivantes : caractéristiques démographiques et sociodémographiques; caractéristiques des ménages; caractéristiques de l’habitat; caractéristiques des services reçus; environnement social; santé; facteurs psychologiques. »

Type de traitmeent des données:
Analyse statistique

3. Résumé


« Bien qu’il n’existe pas de consensus sur la définition de l’opérationnalisation du concept de soutien social, la littérature scientifique identifie néanmoins trois dimensions caractérisant le soutien social et qui se trouvent résumés dans les travaux de Barrera (1986) et de Streeter et Franklin (1992), à savoir : a) l’intégration sociale (à l’intérieur de réseaux sociaux d’une communauté); b) le soutien reçu (aide, service...); c) la perception du soutien social (appréciation des acteurs, de l’aide reçue...). D’une façon complémentaire à ces trois dimensions, un certain nombre de caractéristiques du soutien social guideront notre parcours. En premier lieu, nous désirons inscrire la recherche dans une logique d’acteurs associés au maintien à domicile; à ce titre, le CLSC, la famille, les autres proches et les ressources communautaires seront considéreés comme les premiers acteurs du soutien social. Cette perspective -- la logique des acteurs -- présente le double avantage de ne pas présenter le soutien social comme un tout indifférencié tout en insistant sur la contribution et la réalité de chacun des acteurs pour, ultérieurement, en évaluer les formes d’interactions et de collaborations possibles entre eux. En second lieu, nous nous intéresserons à deux volets du soutien social: un premier, tenant aux diverses formes d’aide individuelle; un second ayant trait au volet collectif des interventions. Sur le plan théorique, il nous faut de fait considérer que le soutien social n’est pas réductible qu’aux seules formes de soutien individuel au sein d’une comunauté; la vie associative peut également comporter des dimensions significatives du soutien social étudié dans un milieu donné. Le premier chapitre aura plus loin l’occasion de préciser davantage la notion de soutien social, telle qu’utilisée dans la présente recherche, et différents paramètres qui en régiront son opérationnalisation. » (p. 2) Par ailleurs, « L’étude s’inscrit dans la poursuite de l’objectif 18 de la Politique de la santé et du bien-être (MSSS, 1992) qui vise à éliminer les obstacles à l’intégration sociale des personnes âgées. L’une des voies d’action prioritaire énoncées dans l’objectif 18 consiste à ’réorienter les services sociosanitaires de façon à fournir le plus longtemps possible leur intégration à leur communauté, avec des conditions de vie adéquates pour elles-mêmes et pour leurs proches’. Cette voie d’action prioritaire se situe au centre des préoccupations de cette recherche qui, pour l’essentiel, vise à mieux connaître et évaluer les diverses formes de soutien social venant appuyer l’action du CLSC et des groupes communautaires à travers les services de maintien à domicile offerts à la clientèle âgée en perte d’autonomie. » (p. 3)