La capacité de résolution de problèmes chez des mères négligentes et des mères non négligentes

La capacité de résolution de problèmes chez des mères négligentes et des mères non négligentes

La capacité de résolution de problèmes chez des mères négligentes et des mères non négligentes

La capacité de résolution de problèmes chez des mères négligentes et des mères non négligentess

| Ajouter

Référence bibliographique [6903]

Simard, Nathalie. 1998. «La capacité de résolution de problèmes chez des mères négligentes et des mères non négligentes». Mémoire de maîtrise, Trois-Rivières, Québec, Université du Québec à Trois-Rivières, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Questions/Hypothèses :
« H1 : Les mères négligentes énonceront moins de solutions que les mères non négligentes et ce, autant au total qu’aux cinq catégories de problèmes identifiés;
H2 : Les mères négligentes obtiendront des scores d’efficacité des solutions du score global et des scores de chacune des trois dimensions inférieurs à ceux des mères non négligentes. [...];
H3 : Les mères négligentes obtiendront des scores d’efficacité de la meilleure solution du score global et des scores à chacune des trois dimensions inférieurs à celui des mères non négligentes. » (p. 29)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Notre échantillon est composé de deux groupes de mères. Le groupe A est composé de 45 mères négligentes ayant fait l’objet d’un signalement retenu au Centre de la protection de l’enfance et de la jeunesse de la région Mauricie-Bois-Francs. Le groupe B ou groupe de comparaison est constitué de 31 mères non négligentes. Les familles recrutées des deux groupes devaient avoir un enfant âgé entre 4 ans et 6 ans 11 mois. » (p. 31)

Instruments :
Version française (Palacio-Quintin, 1992) des énoncés de problèmes de l’instrument de Hansen (1988)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Plusieurs facteurs ont pu être mis en relation avec la problématique de la maltraitance faite envers les enfants. Certains auteurs se sont questionnés à savoir si la capacité de résolution de problèmes des mères pouvait être liée à la maltraitance. La maltraitance se définit par un ensemble de mauvais traitements faits envers les enfants. Même si les concepts de négligence et d’abus physique sont différents, la majorité des recherches ne font pas de distinction entre ces deux concepts en utilisant le vocable ’maltraitance’. La présente recherche s’intéresse à la capacité de résolution de problèmes de la vie quotidienne de mères négligentes afin de la comparer à celle de mères non négligentes. [...] Les résultats indiquent que le nombre de solutions émises par les deux groupes n’est pas significativement différent. L’efficacité des solutions mesurée par le caractère approprié et la capacité d’assumer la situation problématique des mères négligentes est moindre que celle des mères non négligentes. Par contre, nous n’observons pas de différence significative entre les deux groupes lorsque l’efficacité des solutions est mesurée par l’organisation de l’action. Les mères négligentes ne réussissent pas à identifier adéquatement les problèmes de soins à l’enfant. Elles sont incapables d’assumer les problèmes financiers ainsi que les problèmes de soins à l’enfant. Pour l’ensemble des problèmes, une différence significative de l’efficacité de la meilleure solution, mesurée par la capacité d’assumer, est observée entre les deux groupes de mères. Lorsque les mères négligentes choisissent la meilleure solution parmi celles qu’elles ont énoncées, elles optent pour une solution qui démontre une incapacité de leur part d’assumer les problèmes de soins à l’enfant. Les résultats permettent de supposer que les mères négligentes possèdent moins d’habiletés que les mères non négligentes lorsqu’elles ont à résoudre des problèmes de soins à l’enfant. » (p. ii)