Des femmes et des soins. L’expérience des aidantes naturelles au Saguenay

Des femmes et des soins. L’expérience des aidantes naturelles au Saguenay

Des femmes et des soins. L’expérience des aidantes naturelles au Saguenay

Des femmes et des soins. L’expérience des aidantes naturelles au Saguenays

| Ajouter

Référence bibliographique [6846]

Bouchard, Nicole, Gilbert, Claude et Tremblay, Marielle. 1999. «Des femmes et des soins. L’expérience des aidantes naturelles au Saguenay ». Recherches Féministes, vol. 12, no 1, p. 63-76.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « Nous avons cherché à mieux comprendre l’effet de la prestation de soins sur l’existence de ces femmes qui vivent avec un ou une proche qui dépend d’elles au Saguenay. » (p. 64)
- « Nous espérons cependant apporter une contribution significative à une meilleure compréhension des pratiques de prise en charge des femmes en région. » (p. 64)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
40 entrevues semi-dirigées (soit dix par situation identitaire: mère, conjointe, sœur, fille)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Le désengagement de l’État en matière de santé soulève des questionnements importants dans notre société. De récentes politiques gouvernementales, telles que la responsabilisation accrue des communautés et des familles dans le soutien aux personnes, s’inscrivent dans un contexte de compressions budgétaires. La société actuelle est appelée à exploiter des ressources pour satisfaire des besoins que l’État estime ne plus être sa responsabilité (Fortin, 1987 : 220). Ce transfert d’une part importante de la prestation des services collectifs a des conséquences particulières sur les familles dont on s’attend à ce qu’elles assument la prise en charge de proches des deux sexes retournés à domicile à la faveur de la réduction du temps d’hospitalisation et du processus de désinstitutionnalisation et du transfert à domicile de certains sujets (Guberman 1987 : 193-208; Martin 1994 : 5) Les déplacements de responsabilisation et de compétence des établissements de santé vers les milieux naturels doivent être analysés en fonction des conditions de vie particulières des femmes. Les pratiques de prise en charge subissent l’influence des rapports sociaux de sexe, à l’intérieur desquelles les femmes se retrouvent principalement responsables du bien-être des membres de la famille. Ce constat met en relief la place dominante des femmes dans la sphère du soutien. Outre qu’elle renforce le rôle de maternage des femmes, la prise en charge a aussi des répercussions sur leur vie personnelle et familiale, leur rapport avec le travail salarié et leur santé (Paquet, 1998; Sherif, Lopez-Tremblay et Alain, 1986; AFEAS et al., 1998). » (p. 63)