L’environnement techno-médiatique des jeunes à l’aube de l’an 2000 : présence de la télévision et du micro-ordinateur au foyer

L’environnement techno-médiatique des jeunes à l’aube de l’an 2000 : présence de la télévision et du micro-ordinateur au foyer

L’environnement techno-médiatique des jeunes à l’aube de l’an 2000 : présence de la télévision et du micro-ordinateur au foyer

L’environnement techno-médiatique des jeunes à l’aube de l’an 2000 : présence de la télévision et du micro-ordinateur au foyers

| Ajouter

Référence bibliographique [6836]

Caron, André H., Phara, Josianne, Richer, Isabèle, Allaire, Benoît, Macpherson, Stéphanie et Barker, Stéphanie. 1999. L’environnement techno-médiatique des jeunes à l’aube de l’an 2000 : présence de la télévision et du micro-ordinateur au foyer. Coll. «coll. Cahiers de recherche en communication». Montréal: Université de Montréal, Département de communication.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Première étude : présence de la télévision au foyer
- Analyse de l’offre :
« La première partie de ce chapitre s’intéresse à l’offre télévisuelle faite aux enfants. Cette partie vise à dégager une vue d’ensemble de la programmation francophone pour enfants offerte à l’automne/hiver 1997-1998 dans la région de Montréal. » (p. 5)
- Analyse de la réception :
Analyser « [...] le comportement des jeunes dans le marché de Montréal. » (p. 34)
Deuxième étude : présence du micro-ordinateur au foyer :
« La seconde étude explore un terrain où, de façon surprenante, très peu de données québécoises ou canadiennes sont disponibles : la présence d’Internet au sein des foyers et l’accès à Internet par les jeunes. » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Première étude : présence de la télévision au foyer
- Analyse de l’offre :
« Nous avons [...] choisi ici de considérer comme émissions pour enfants les émissions qui s’adressent très spécifiquement aux jeunes de 12 ans et moins. Sont ainsi exclues de notre définition toutes les émissions dites « Pour tous'' ou celles qui ciblent très largement la famille. » (p. 5)
- Analyse de la réception :
« Nous avons retenu les données pour le groupe d’âge des 2-11 ans; par contre, nous avons distingué les groupes de 2-4 ans et les 7-11 ans quand leurs comportements d’écoute différaient. » (p. 34)
Deuxième étude: présence du micro-ordinateur au foyer :
« L’échantillon était composé de Québécois ayant 18 ans et plus. Ainsi, ce sont les adultes (parents notamment) qui ont répondu aux questions relatives aux jeunes. [...] L’échantillon final (1015 répondants) a été pondéré en fonction de la région, du sexe, de l’âge et de la langue le plus souvent parlée à la maison. » (p. 67)

Instruments :
Première étude : présence de la télévision au foyer
- Analyse de l’offre :
Classement des émissions selon leur genre et leur origine et la répartition des productions récentes
- Analyse de la réception :
« Pour évaluer l’écoute des jeunes Montréalais, nous avons utilisé les données recueillies par la firme de sondage BBM pour l’automne 1997 (du 30 octobre au 26 novembre). Plus précisément, nous avons tiré des informations de l’étude Micro BBM, sondage marchés, automne 1997, marché étendu de Montréal francophone et Montréal anglophone »(34)
Deuxième étude : présence du micro-ordinateur au foyer :
Cueillette téléphonique

Type de traitement des données :
Analyse de contenu, analyse statistique

3. Résumé


« La première étude poursuit la tradition du GRJM [Groupe de recherche sur les jeunes et les médias] et propose son analyse annuelle (1997-1998) de l’offre et de l’écoute de la programmation télévisuelle pour enfants à Montréal, tant francophone qu’anglophone. Elle porte une attention particulière au genre des émissions proposées et écoutées, ainsi qu’à leur origine. En plus d’évaluer la part des émissions spécifiquement destinées aux enfants sur l’ensemble de la programmation, elle regarde dans quelle mesure ils écoutent effectivement ces émissions. Cette étude évalue également le transfert de l’écoute des chaînes généralistes vers les chaînes spécialisées. Il s’agit de la dixième année où le GRJM propose une telle étude. De ce fait, les tendances principales de la dernière décennie en matière d’offre et d’écoute de programmation pour enfants sont aussi relevées. Dans la seconde étude, les chercheurs s’intéressent aux technologies plus récentes, principalement le micro-ordinateur et le réseau Internet. Ce dernier soulève maintes controverses mais n’a suscité à ce jour que peu d’études en ce qui concerne les jeunes utilisateurs. Ainsi, l’étude s’attarde notamment à la répartition d’Internet dans les foyers avec ou sans enfants. De plus, parmi les foyers qui ont accès à Internet, elle évalue le pourcentage réel d’enfants et d’adolescents qui accèdent au réseau. Elle relève également les différences les plus saillantes entre les francophones et les non-francophones quant à la possession d’un micro-ordinateur et d’un lien Internet au foyer. Finalement, cette étude prend en compte l’effet cumulatif des multiples bouleversements techno-médiatiques, trop souvent négligé, pour proposer un survol des divers équipements qui se sont greffés au sein des foyers au cours des dernières années. » (quatrième de couverture)