Violence et santé des femmes

Violence et santé des femmes

Violence et santé des femmes

Violence et santé des femmess

| Ajouter

Référence bibliographique [6803]

Damant, Dominique et Cantin, Solange. 1999. Violence et santé des femmes. Coll. «coll. Réflexions». Actes du colloque tenu le 11 mai 1999 dans le cadre du 67e congrès de l’ACFAS. Montréal: CRI-VIFF.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Après la conférence d’ouverture, les communications présentées dans la première partie de ce document correspondent au programme de l’avant-midi du colloque, sous le thème Quand l’enfance a subi la violence. En deuxième partie du document, on retrouvera les communications présentées en après-midi sous le thème Les contextes de violence varient mais les effets sur la santé persistent. » (p. 2)

3. Résumé


« La notion de violence envers les femmes recouvre généralement toutes les manifestations directes d’agression spécifiquement dirigées contre les femmes, qu’il s’agisse d’agressions physiques, sexuelles, verbales, psychologiques, de même que les manifestations plus larges ou institutionnalisées d’oppression dont l’ensemble des femmes ou des groupes particuliers de femmes font l’objet. [...] Le colloque organisé par le Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) dans le cadre du 67e Congrès de l’ACFAS portait sur ce thème des liens entre la violence et la santé des femmes. Au delà des conséquences visibles de la violence sur la santé, les conférencières invitées ont abordé des facettes moins connues des liens entre violence et santé des femmes. » (pp. 1-2)
TEXTES FAISANT L’OBJET D’UNE FICHE :
- « Impact de la violence sur la santé des femmes», de Line Langlois;
- « Étude phénoménologique de l’expérience d’être incestée : réflexions sur la relation entre inceste et maladie », de Hélène Gravel;
- « Les abus vécus durant l’enfance et l’adolescence comme facteur de risque dans le développement des troubles de la personnalité chez les femmes », de Lise Laporte et Herta Guttman;
- « Les pratiques traditionnelles : aux frontières de la santé, de la culture et de la violence », de Bilkis Vissandjée, Radegonde N’Dejuru, Mireille Kantiébo, Laetitia Aïtachimi et Alissa Levine.