L’expérience des jeunes couples après un traitement pour un cancer : incertitude et transformation

L’expérience des jeunes couples après un traitement pour un cancer : incertitude et transformation

L’expérience des jeunes couples après un traitement pour un cancer : incertitude et transformation

L’expérience des jeunes couples après un traitement pour un cancer : incertitude et transformations

| Ajouter

Référence bibliographique [6792]

De Serres, Marie. 1999. «L’expérience des jeunes couples après un traitement pour un cancer : incertitude et transformation ». Frontières, vol. 11, no 2, p. 33-36.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Les objectifs étaient de comprendre :
- l’expérience de l’incertitude vécue par ces personnes, son impact sur la vie quotidienne et sur la façon d’envisager l’avenir et de faire des projets;
- les stratégies utilisées pour faire face à l’incertitude;
- les différences entre le vécu des personnes atteintes et celui de leurs conjoints. » (p. 33)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon de convenance était composé de 10 couples âgés de 26 à 46 ans. L’épouse avait été traitée pour un cancer localisé (d’origine diverse : sein, Hodgink, rein, etc.) et n’avait eu aucune récidive depuis la fin du traitement de 12 à 30 mois plus tôt. Sept couples avaient déjà des enfants (un, deux ou trois) mais deux couples souhaitaient en avoir encore. Les trois autres couples n’avaient pas d’enfant mais en désiraient. Une participante était enceinte lors de l’entrevue. La collecte des données s’est faite au moyen d’une entrevue semi-structurée réalisée séparément avec chaque membre du couple, enregistrée et transcrite. » (p. 34)

Instruments :
Guide d’entrevue

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


L’auteure traite de l’incertitude et de l’inquiétude liées aux possibilités d’une récidive de cancer chez une ou un conjoint, particulièrement dans des cas où les membres du couple sont jeunes. « J’aborderai la difficile présence de l’incertitude dans le quotidien mais surtout la transformation vécue par ces personnes et la raison d’aller de l’avant, malgré l’incertitude, en particulier dans le projet d’avoir un enfant. » (p. 33) Alors que la peur et l’incertitude d’une récidive pourraient avoir des « [...] effets paralysants sur les mécanismes d’adaptation ou la capacité de faire des plans pour l’avenir [...] » (p. 33), ces couples ont décidé d’aller au-delà de ces barrières psychologiques.