Les aidantes naturelles parlent ! Étude de cas dans la région des Laurentides : rapport de recherche

Les aidantes naturelles parlent ! Étude de cas dans la région des Laurentides : rapport de recherche

Les aidantes naturelles parlent ! Étude de cas dans la région des Laurentides : rapport de recherche

Les aidantes naturelles parlent ! Étude de cas dans la région des Laurentides : rapport de recherches

| Ajouter

Référence bibliographique [6741]

Gariépy, Marie-Hélène. 1999. Les aidantes naturelles parlent ! Étude de cas dans la région des Laurentides : rapport de recherche. Saint-Jérôme, Québec: Gouvernement du Québec, Régie régionale de la santé et des services sociaux, Direction de la santé publique.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Dresser leur profil, le profil des personnes dont elles prennent soin ainsi que le profil de la prise en charge. Ainsi nous avons déterminé l’événement déclencheur qui a motivé le début de la prise en charge, les paramètres de celle-ci et ses impacts. [...] réfléchir sur l’organisation et la prestation des services et sur la nécessité de mettre en place des réseaux de services intégrés et des plans de services individualisés afin de mieux répondre aux besoins des personnes en perte d’autonomie et de leur famille. » (résumé)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Entrevues de 60 à 120 minutes avec 7 femmes aidantes naturelles.

Instruments :
Schéma d’entrevue composé de questions ouvertes

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Un aspect de la transformation du réseau de la santé et des services sociaux qui interpelle de plus en plus les chercheurs et les gestionnaires est celui de la participation accrue et active de l’entourage et de la famille dans la prise en charge d’un proche. Plus précisément, cette recherche s’intéresse aux aidantes naturelles et à leur rôle comme dispensatrices de soins et de services à un proche en perte d’autonomie. Afin de bien situer cette étude, la recension des écrits entreprend un survol du contexte social et démographique dans lequel s’inscrivent les situations de prise en charge d’un proche de la famille. On y rappelle également qui sont les aidantes naturelles et pourquoi ce sont plus souvent des femmes que des hommes. De plus, on y indique qui sont les personnes dont elles prennent soin et quelles sont les tâches reliées à cette prise en charge ainsi que les motivations qui les ont amenées à prendre soin de leur proche. On y recense également les conséquences et les limites de la prise en charge. Enfin, la recension conclut sur les ressources de soutien formel et informel qui ont été mises en place pour supporter les aidantes naturelles tout en situant le contexte de transformation du réseau de la santé et des services sociaux dans lequel s’inscrivent ces services de soutien. Par ailleurs, nous croyons que les aidantes naturelles peuvent être interpellées à titre de détentrices d’informations pertinentes. Ainsi, nous avons interrogé sept informatrices clés par le biais d’entrevues semi-dirigées. » (résumé)