Sensibilité et spécificité de l’Indice de stress parental face à des situations de mauvais traitement d’enfants

Sensibilité et spécificité de l’Indice de stress parental face à des situations de mauvais traitement d’enfants

Sensibilité et spécificité de l’Indice de stress parental face à des situations de mauvais traitement d’enfants

Sensibilité et spécificité de l’Indice de stress parental face à des situations de mauvais traitement d’enfantss

| Ajouter

Référence bibliographique [6681]

Lacharité, Carl, Éthier, Louise S. et Couture, Germain. 1999. «Sensibilité et spécificité de l’Indice de stress parental face à des situations de mauvais traitement d’enfants ». Revue canadienne des sciences du comportement / Canadian Journal of Behavioural Science, vol. 31, no 4, p. 217-220.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La présente étude vise à évaluer la capacité de l’ISP à discriminer les cas de mères maltraitantes parmi des mères non maltraitantes provenant de milieu socio-économique similaire. » (p. 217)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon est composé de 81 mères maltraitantes de 81 mères non maltraitantes. Le premier groupe a été recruté par l’intermédiaire des services de protection de la jeunesse. Ce sont donc des ’cas’ officiellement reconnus par les autorités sociales. Ces cas devaient impliquer une situation de mauvais traitement à l’endroit d’un enfant cible âgé de six ans ou moins. [...] Le second groupe est composé de mères non maltraitantes mais qui vivent dans des quartiers défavorisés d’une région urbaine comptant une population d’environ 100 000 habitants. Le recrutement de ces mères s’est effectué par l’intermédiaire des garderies et des classes de prématernelle et de maternelle de ces quartiers. » (p. 217)

Instruments :
Indice de stress parental (Abidin, 1995)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Cette étude vise à mettre à l’épreuve la capacité de l’Indice de stress parental (Abidin, 1995) à identifier des mères qui maltraitent leur enfant parmi un échantillon contenant également des mères non maltraitantes appartenant à un milieu socio-économique défavorisé. Les résultats supportent la sensibilité et la spécificité de l’ISP. » (p. 217)