''On n’est pas trop de deux.'' Les hommes et le congé parental au Québec

''On n’est pas trop de deux.'' Les hommes et le congé parental au Québec

''On n’est pas trop de deux.'' Les hommes et le congé parental au Québec

''On n’est pas trop de deux.'' Les hommes et le congé parental au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [6621]

Moisan, Marie. 1999. «''On n’est pas trop de deux.'' Les hommes et le congé parental au Québec». Dans Pluralité et convergences : la recherche féministe dans la francophonie , sous la dir. de Huguette Dagenais, p. 195-214. Montréal: Les Éditions du remue-ménage.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Apporter une réflexion sur les hommes et le congé parental au Québec.
Questions/Hypothèses :
« Une véritable harmonisation de la vie publique et de la vie privée ne requiert-elle pas une transformation radicale du rapport au travail rémunéré pour les femmes et pour les hommes? » (p. 195)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« C’est justement pour favoriser la conciliation travail-famille et la transformation des rôles sexuels par une plus grande implication des hommes dans le soin des enfants après la naissance que fut instauré au Québec en 1990 un congé parental avec prestations, différent du congé de maternité réservé à la mère biologique. Marie Moisan rend compte de la recherche qu’elle a menée pour le Conseil du statut de la femme sur l’utilisation de ce congé. Dans son article, l’auteure [...] analyse les obstacles et les facteurs de divers types qui influent sur les décisions et elle en conclut que le congé n’a pas entraîné de ’changement radical’ dans les attitudes et les comportements des hommes en ce qui a trait aux rôles sexuels. » (pp. 21-22)