L’attachement à l’âge scolaire et le développement des trouble de comportement

L’attachement à l’âge scolaire et le développement des trouble de comportement

L’attachement à l’âge scolaire et le développement des trouble de comportement

L’attachement à l’âge scolaire et le développement des trouble de comportements

| Ajouter

Référence bibliographique [6606]

Moss, Ellen, St-Laurent, Diane, Rousseau, Denise, Parent, Sophie, Gosselin, Catherine et Saint-Onge, Julie. 1999. «L’attachement à l’âge scolaire et le développement des trouble de comportement ». Revue canadienne des sciences du comportement / Canadian Journal of Behavioural Science, vol. 31, no 2, p. 107-118.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but de cette étude est d’examiner le lien entre la qualité de la relation d’attachement mère-enfant à l’âge scolaire et la présence de problèmes de comportement de nature intériorisée et extériorisée. » (p. 107)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon inclut 120 enfants francophones recrutés dans les garderies de la région de Montréal pour participer à une étude longitudinale [...]. Les données présentées dans cette étude ont été recueillies à trois périodes du développement : a) phase 1 à 3-5 ans [...], b) phase 2 à 5-7 ans [...] c) phase 3 à 7-9 ans [...] » (p. 109)

Instruments :
- Procédure de séparation-réunion en laboratoire;
- Classification de l’attachement selon les systèmes de Cassidy et Marvin et de Main et Cassidy;
- Profil socio-affectif (PSA; LaFrenière, Dubeau, Janosz et Capuano, 1990);
- Questionnaire d’évaluation des comportements au primaire (QECP).

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Le but de la présente étude longitudinale est d’examiner le lien entre la relation d’attachement mère-enfant et les problèmes de comportement auprès d’un échantillon de 120 enfants canadiens-français provenant de milieux socio-économiques variés. Le style d’attachement a été mesuré selon le protocole de la Situation d’Étrangeté alors que les enfants étaient âgés entre cinq et sept ans. Les troubles de comportement ont été évalués par l’éducateur ou l’enseignant de l’enfant à trois périodes développementales : 3-5 ans, 5-7 ans et 7-9 ans. Les résultats montrent que l’attachement insécurisant de type désorganisé est associé à un risque accru de développer des troubles de comportement extériorisés et intériorisés à 5-7 ans. On note aussi des problèmes de comportement extériorisés, particulièrement à 3-5 ans, chez les enfants dont l’attachement est insécurisant-ambivalent. Les enfants évitants, généralement évalués de façon positive, ont reçu à 5-7 ans des scores d’extériorisation significativement inférieurs à ceux des enfants dont l’attachement est sécurisant, et les garçons évitants ont par ailleurs manifesté plus de symptômes intériorisés à cette période. Les analyses effectuées sur la persistance des problèmes de comportement ont de plus révélé un niveau de risque plus élevé chez les enfants désorganisés et ambivalents que chez les enfants dont l’attachement est sécurisant ou évitant. » (p. 107)