L’intervention de groupe : une stratégie valable pour les personnes-soutien de personnes âgées

L’intervention de groupe : une stratégie valable pour les personnes-soutien de personnes âgées

L’intervention de groupe : une stratégie valable pour les personnes-soutien de personnes âgées

L’intervention de groupe : une stratégie valable pour les personnes-soutien de personnes âgéess

| Ajouter

Référence bibliographique [6585]

Paquet, Mario, Bals, Myriam, Guillemette, André et Richard, Caroline. 1999. «L’intervention de groupe : une stratégie valable pour les personnes-soutien de personnes âgées». Dans Logique familiale de soutien auprès des personnes âgées dépendantes. Une étude exploratoire sur le recours aux services , sous la dir. de Mario Paquet, p. 213-224. Saint-Charles-Borromée, Québec: Gouvernement du Québec, Régie régionale de la santé et des services sociaux, Direction de la santé publique.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Questions/Hypothèses :
« Pour identifier les forces et les faiblesses des interventions de groupe, trois questions ont guidé la revue des écrits, c’est-à-dire : Quel est le rationnel justifiant les interventions de groupe? Quelle est l’efficacité des interventions de groupe? Quelles sont les considérations préliminaires à retenir avant l’implantation de l’intervention de groupe auprès de cette clientèle? » (p. 215)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Documents sur l’intervention de groupe en tant que ressource pour les personnes-soutien.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Cette étude présente une revue de textes sur les interventions de groupe pour les personnes-soutiens de personnes âgées en perte d’autonomie. L’objectif est de délimiter les forces et les faiblesses de ce type d’aide aux personnes-soutiens. Selon la documentation, l’intervention de groupe est une stratégie d’aide valable pour les personnes-soutiens parce que le soutien social dont elles bénéficient avec ce type d’intervention satisfait certains de leurs besoins, tels le support cognitif et émotionnel et l’aide mutuelle. Cependant, on ne peut déterminer si l’intervention de groupe est utile pour réduire le stress et le fardeau et pour promouvoir leur bien-être. De plus, la complexité des besoins des aidants nous force à adopter une attitude humble face à l’utilité potentielle de l’intervention de groupe. Ce n’est pas la seule solution aux problèmes des aidants et son efficacité dépend probablement de son inclusion dans un réseau intégré de services. L’intervention de groupe n’est pas une cure miracle et encore moins une alternative économique. De surcroît, avant d’implanter une telle ressource, il est nécessaire de considérer les obstacles et les limites à l’intervention avec les personnes-soutien. » (traduction libre; p. 215)