Alcoolisation, adolescence et ritualité : apprentissage et acquisition de connaissances pratiques et cognitives chez des adolescents et des adolescentes de Québec

Alcoolisation, adolescence et ritualité : apprentissage et acquisition de connaissances pratiques et cognitives chez des adolescents et des adolescentes de Québec

Alcoolisation, adolescence et ritualité : apprentissage et acquisition de connaissances pratiques et cognitives chez des adolescents et des adolescentes de Québec

Alcoolisation, adolescence et ritualité : apprentissage et acquisition de connaissances pratiques et cognitives chez des adolescents et des adolescentes de Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [6576]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cette étude, de type exploratoire, a donc comme objectif premier de recueillir les propos des jeunes quant à leur consommation d’alcool et ce, de l’enfance jusqu’à l’adolescence. » (résumé)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
24 entrevues d’élèves ayant 14 ou 15 ans, occupant en majorité les classes de 2e et de 3e secondaires.

Instruments :
- Sondage;
- Questionnaire.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« L’apprentissage au boire, pour la majorité des jeunes, semble une manière d’être et de faire en grande partie transmise par la génération précédente. C’est aussi un apprentissage qui se construit individuellement et qui se consolide tout au long des différentes expériences intoxicantes vécues par les adolescents : on apprend à savoir boire. Cette étude, de type exploratoire, a donc comme objectif premier de recueillir les propos des jeunes quant à leur consommation d’alcool et ce, de l’enfance jusqu’à l’adolescence. Pour cette raison, une large partie du mémoire sera consacrée à la description minutieuse du cadre et du scénario de l’ivresse chez les jeunes. Les données qualitatives sur le vécu des ados ouvrent donc une perspective nouvelle par rapport aux études habituellement quantitatives du boire chez les adolescents et les adolescentes du Québec. Avec cette étude, nous espérons également multiplier les connaissances sur les modes de vie des jeunes ainsi que sur l’objet de recherche, l’alcoolisation. » (résumé)