Facteurs familiaux et comportements suicidaires à l’adolescence. Capsule suicide Desjardins

Facteurs familiaux et comportements suicidaires à l’adolescence. Capsule suicide Desjardins

Facteurs familiaux et comportements suicidaires à l’adolescence. Capsule suicide Desjardins

Facteurs familiaux et comportements suicidaires à l’adolescence. Capsule suicide Desjardinss

| Ajouter

Référence bibliographique [6529]

Renaud, Johanne. 1999. «Facteurs familiaux et comportements suicidaires à l’adolescence. Capsule suicide Desjardins ». PRISME, no 28, p. 190-193.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’article traite des « [...] facteurs familiaux possiblement en cause chez les adolescents aux prises avec une problématique suicidaire. » (p. 190)

2. Méthode


Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Le texte présente le résumé d’une présentation du « Docteur David Brent, psychiatre et chercheur de l’Université de Pittsburgh, spécialiste réputé dont les travaux sur la question du suicide se situent à l’avant-garde des recherches dans ce domaine. » (p. 190) Il fait état de la transmission familiale des comportements suicidaires. Il établit un lien entre les idées suicidaires et la psychopathologie. En établissant une relation avec la tendance à l’agressivité impulsive, il traite de la transmission de la tendance à agir à partir d’impulsions sucidaires. Il explique les risques de suicide par une combinaison de vulnérabilités génétiques (un excès de testostérone) et de facteurs familiaux. Dr Brent a élaboré un modèle centré sur la transmission familiale, impliquant des facteurs génétiques aussi bien que des facteurs non génétiques. Le texte se conclut sur les psychopathologies en lien avec les tentatives de suicide. Il est en effet important de détecter la présence de psychopathologies et de tendances suicidaires chez les parents d’adolescents ayant fait une tentative de suicide. De plus, il est primordial, lors des traitements, de se concentrer à la fois sur la psychopathologie et sur la tendance à se livrer à des comportements suicidaires plutôt qu’uniquement sur la psychopathologie.