Père alcoolique, consommation de psychotropes à l’adolescence et facteurs de protection

Père alcoolique, consommation de psychotropes à l’adolescence et facteurs de protection

Père alcoolique, consommation de psychotropes à l’adolescence et facteurs de protection

Père alcoolique, consommation de psychotropes à l’adolescence et facteurs de protections

| Ajouter

Référence bibliographique [6449]

Vitaro, Frank, Tremblay, Richard E. et Zoccolillo, Mark. 1999. «Père alcoolique, consommation de psychotropes à l’adolescence et facteurs de protection ». Revue canadienne de psychiatrie / Canadian Journal of Psychiatry, vol. 44, no 9, p. 901-908.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objectif de cette étude consiste à établir les variables personnelles et familiales qui, au cours de l’enfance, distinguent les enfants de pères alcooliques qui ne développent pas de problèmes de toxicomanie à l’adolescence de ceux qui en développent. » (p. 902)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« Les adolescents et les parents qui ont participé à cette étude proviennent d’un échantillon initial de 2908 jeunes que nous suivons depuis l’âge de 6 ans par voie de questionnaires adressés aux parents et aux enseignants (avec l’autorisation écrite des parents). Lorsque les jeunes ont atteint l’âge de 15 ou 16 ans (soit au cours des années 1996-1997), nous avons réalisé des entrevues et administré des questionnaires à 1875 jeunes (64,5% de l’échantillon initial). [...] Parmi les 1023 participants qui composent l’échantillon final, 91 (45 garçons, 46 filles) ont un père alcoolique. La durée moyenne de l’alcoolisme paternel se situe à 15 ans. 64 autres jeunes ont un père qui a été alcoolique mais qui est abstinent depuis au moins 3 ans. Ces jeunes ont été retranchés des analyses. Enfin, 876 jeunes (417 garçons, 459 filles) vivent dans une famille sans père alcoolique. » (p. 903)

Instruments :
- Diagnostic Interview Schedule (DIS);
- Questionnaire d’évaluation du comportement social des enfants;
- Informations sociodémographiques et familiales;
- Questionnaire sur les habitudes de vie (dont la consommation d’alcool et de drogues).

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La présente étude s’intéresse aux caractéristiques professionnelles et familiales des enfants de pères alcooliques qui ne développent pas de problèmes d’alcool et/ou de drogue à l’adolescence (c’est-à-dire les enfants résilients) en comparaison avec ceux qui en développent. Divers traits comportementaux sont examinés comme facteurs de résilience ainsi que certaines pratiques éducatives des parents. [...] Près de 1000 jeunes des 2 sexes ont participé à l’étude. Comme prévu, l’alcoolisme du père consitue un facteur de risque important en regard des problèmes de consommation des substances psychotropes à l’adolescence. Des traits de personnalité comme une faible recherche de sensations ainsi qu’une propension à l’inhibition constituent, au contraire, des facteurs qui diminuent le risque d’éprouver des problèmes de consommation. Ces facteurs ne peuvent cependant être considérés comme des facteurs de résilience car leur effet s’exerce autant chez les enfants de pères non alcooliques que chez ceux de pères alcooliques. Par contre, la supervision parentale s’est avérée protectrice car elle a diminué le risque de problème de consommation seulement chez les enfants de pères alcooliques. Ces résultats indiquent qu’au-delà des variables de personnalité, l’alcoolisme du père constitue un facteur de risque élevé en regard d’un problème de toxicomanie chez les jeunes. Toutefois, la supervision parentale permet d’atténuer ce risque, ce qui constitue un élément d’intervention important à considérer. » (p. 901)