La perception du fonctionnement familial de parents négligents et non négligents et les facteurs familiaux, parentaux et environnementaux associés

La perception du fonctionnement familial de parents négligents et non négligents et les facteurs familiaux, parentaux et environnementaux associés

La perception du fonctionnement familial de parents négligents et non négligents et les facteurs familiaux, parentaux et environnementaux associés

La perception du fonctionnement familial de parents négligents et non négligents et les facteurs familiaux, parentaux et environnementaux associés s

| Ajouter

Référence bibliographique [6374]

Brousseau, Michèle. 2000. «La perception du fonctionnement familial de parents négligents et non négligents et les facteurs familiaux, parentaux et environnementaux associés ». Thèse de doctorat, Sainte-Foy, Québec, Université Laval, École de service social.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« L’objet d’étude porte sur le fonctionnement familial dans les familles négligentes. Il s’agit d’une étude descriptive, comparative et corrélationnelle dont les objectifs sont d’approfondir la compréhension des familles négligentes de l’intérieur, c’est-à-dire à partir des perceptions que les parents ont du fonctionnement de leur famille. » (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- 82 familles non négligentes;
- 86 familles négligentes, connues des services de protection de la jeunesse.

Instruments :
- Questionnaire d’évaluation familiale (Family Assessment Device; FAD III; Epsetin, Baldwin et Bishop, 1983);
- Index de négligence (Trocmé, 1996);
- Inventaire des problèmes familiaux;
- Échelle de provisions sociales (Caron, 1996; Cutrona et Russell, 1987);
- Qualité du voisinage.

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« La présente étude porte sur le fonctionnement familial de familles négligentes (N = 86) et non négligentes (N = 82). Elle se situe dans la tradition des études écosystémiques de la négligence. Elle a pour objectif de connaître comment des parents - pères et mères - décrivent le fonctionnement de leur famille et certaines caractéristiques de leur environnement. Elle vise aussi à examiner les liens entre le fonctionnement familial et certaines caractéristiques familiales, parentales et environnementales reconnues comme facteurs de risque de négligence dans les écrits scientifiques. Il s’agit d’une étude comparative, descriptive et corrélationnelle. Les données ont été recueillies principalement par questionnaire administré en entrevue auprès des parents. [...] Nos résultats confirment le caractère multidimensionnel de la négligence. Les familles négligentes et non négligentes présentent des profils très différents. On retrouve chez les familles évaluées modérément négligentes les principaux facteurs de risque de négligence reconnus : pauvreté, monoparentalité, jeune âge des mères, faible scolarisation des parents. Elles présentent aussi un niveau de fonctionnement familial moins sain que les familles non négligentes. Parmi les facteurs associés au fonctionnement familial et à la négligence, le soutien social joue un rôle déterminant. Ces résultats précisent la contribution des facteurs intrafamiliaux à l’intérieur d’un modèle écosystémique d’analyse de la négligence. Ils ont aussi un impact pour l’évaluation et la pratique en service social auprès des familles négligentes et suggèrent des pistes de recherche. » (résumé)