Analyse du processus de maîtrise de rôle d’aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie lors d’une intervention infirmière

Analyse du processus de maîtrise de rôle d’aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie lors d’une intervention infirmière

Analyse du processus de maîtrise de rôle d’aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie lors d’une intervention infirmière

Analyse du processus de maîtrise de rôle d’aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie lors d’une intervention infirmières

| Ajouter

Référence bibliographique [6334]

Daigle, Nicole. 2000. «Analyse du processus de maîtrise de rôle d’aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie lors d’une intervention infirmière». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département des sciences infirmières.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le but poursuivi dans cette étude était de décrire comment les éléments d’un programme d’intervention infirmière de gestion du stress lié au rôle favorisent la maîtrise de rôle d’aidant naturel d’une personne atteinte de schizophrénie. » (p. 6)

Questions/Hypothèses :
« Les questions de recherche suivantes guidaient l’analyse du processus de maîtrise de rôle dans le cadre de cette intervention :
1. Comment les objectifs des trois composantes du programme de gestion du stress ont-ils contribué à la maîtrise de rôle d’aidants naturels?
1.1. Comment les interventions infirmières visant l’évaluation cognitive des stresseurs contribuent-elles à la maîtrise de rôle?
1.2. Comment les interventions infirmières visant l’utilisation des stratégies adaptatives contribuent-elles à la maîtrise de rôle?
1.3. Comment les interventions infirmières visant le soutien social contribuent-elles à la maîtrise de rôle?
2. Suite au programme, quelles sont les perceptions d’aidants naturels quant à leur évolution sur le plan de la maîtrise de rôle? » (p. 7)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
4 aidants naturels

Instruments :
Guide d’entrevue

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« La présente étude descriptive qualitative visait à décrire comment les éléments d’un programme d’intervention infirmière favorisent la maîtrise de rôle d’aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie, la cible de l’adaptation dans le mode fonction selon les rôles de la conception infirmière de Roy (Roy et Andrews, 1991). Selon Roy, elle ’indique qu’une personne démontre les comportements instrumentaux et expressifs rejoignant les normes sociales associées aux rôles assignés’ (traduction libre de Roy et Andrews, 1991, p. 348). [...] Le cadre théorique qui a guidé cette étude est formé de l’amalgame du modèle conceptuel infirmier de Roy (Roy et Andrews, 1991), des écrits théoriques de Younger (1991) et de Schumacher (1995), ainsi que de la théorie intermédiaire transactionnelle du stress (Lazarus et Folkman, 1984) dont s’inspire le programme d’intervention infirmière retenu, soit celui de Lévesque et Ricard (1996). Pour la présente étude, nous postulions que ce programme élaboré afin de promouvoir le bien-être psychologique des aidants naturels comportait les caractéristiques nécessaires pour favoriser leur maîtrise de rôle. Un échantillon de convenance a été formé de quatre aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie qui ont participé à l’étude de Lévesque et Ricard (1996), soit un homme et trois femmes dont l’âge variait de 50 à 75 ans. Ce programme d’intervention, formé de trois composantes, soit celles de l’évaluation cognitive des stresseurs, des stratégies adaptatives et du soutien social, fût appliqué dans le cadre de 9 rencontres individuelles, 1 ou 2 rencontres familiales et de 4 rencontres de groupe. L’analyse des données de la présente étude fut réalisée en s’inspirant de diverses étapes de la méthode de Miles et Huberman (1991) et était basée sur quatre sources d’information disponibles soit : un journal de bord, le verbatim transcrit des rencontres individuelles et familiales enregistrées, les réponses à l’entrevue-questionnaire portant sur les perceptions des aidants naturels quant à leur évolution au plan de divers aspects de la maîtrise de leur rôle d’aidant et administrée un an après l’intervention, ainsi qu’une grille d’analyse. L’analyse du processus de l’intervention a permis de répondre à la première question de recherche et de constater comment les objectifs des différentes composantes de ce programme, soit l’évaluation cognitive, les stratégies d’adaptation et le soutien social, ont contribué à la maîtrise de rôle de chaque participant. Ainsi, pour la composante portant sur ’l’évaluation cognitive’, les objectifs visaient surtout l’expression des perceptions des aidants naturels en regard de leur situation ou plus précisément face aux stresseurs inhérents à leur rôle, tels l’inquiétude et le nombre de demandes exprimées par le proche. Les objectifs concernant les ’stratégies adaptatives’ et le ’soutien social’ visaient surtout un apprentissage et un travail individualisé sur les stratégies d’adaptation les plus pertinentes selon la situation tels la résolution de problèmes et la restructuration cognitive. L’aspect le plus difficile à modifier était lié à la recherche de soutien, les participants démontrant de la résistance à cet égard. Les objectifs de l’intervention infirmière ont favorisé la maîtrise de rôle des aidants naturels en permettant l’élimination, l’augmentation, la diminution, le maintient ou la modification des stimuli, tout comme le préconise Roy (Roy et Andrews, 1991). L’analyse des réponses de l’entrevue-questionnaire a permis de répondre à la seconde question de recherche. Ainsi, selon les aidants naturels, c’est surtout au niveau de leur attitude envers leur rôle que le programme a agit. Ceci leur a permis d’acquérir la distance émotive nécessaire au rôle ainsi que d’utiliser des moyens tels l’expression de soi, la recherche du positif, l’établissement des limites, la planification de temps pour soi et la détente. Ce changement d’attitude témoigne d’apprentissages d’un niveau supérieur à une simple connaissance et compréhension de la maladie. Ainsi, la maîtrise de stratégies telles la restructuration cognitive a eu un impact sur la définition du rôle et la distribution des différentes activités qui composent leur quotidien. L’analyse des résultats souligne la pertinence d’utiliser le programme d’intervention infirmière de Lévesque et Ricard (1996) afin de favoriser la maîtrise de rôle d’aidants naturels d’une personne atteinte de schizophrénie. La théorie transactionnelle du stress de Lazarus et Folkman (1984) constitue un complément de choix au modèle conceptuel infirmier de Roy (Roy et Andrews, 1991) pour intervenir auprès de cette population en regard de la maîtrise de rôle d’aidant naturel. Cette étude a permis de développer une grille d’analyse inspirée du modèle de l’adaptation de Roy (Roy et Andrews, 1991), qui identifie les différents stimuli et comportements efficaces ou non efficaces de la maîtrise de rôle pour cette population. Cette grille peut s’avérer utile pour les infirmières choisissant d’intervenir auprès des aidants naturels d’une personnes [sic.] atteinte de schizophrénie en utilisant le modèle de Roy. » (pp. iii-iv)