La perception des parents d’enfants atteints d’autisme ou autres Troubles Envahissants du Développement sur l’accès aux soins dentaires au Québec

La perception des parents d’enfants atteints d’autisme ou autres Troubles Envahissants du Développement sur l’accès aux soins dentaires au Québec

La perception des parents d’enfants atteints d’autisme ou autres Troubles Envahissants du Développement sur l’accès aux soins dentaires au Québec

La perception des parents d’enfants atteints d’autisme ou autres Troubles Envahissants du Développement sur l’accès aux soins dentaires au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [613]

Lussier-Morin, Annie-Claude. 2010. «La perception des parents d’enfants atteints d’autisme ou autres Troubles Envahissants du Développement sur l’accès aux soins dentaires au Québec». Mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, Département de santé buccale.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif principal de cette recherche est d’évaluer la perception des parents d’enfants autistes quant à l’accessibilité qu’ont ceux-ci aux soins dentaires dans notre province.» (p. 42)

Questions/Hypothèses :
L’auteure pose les trois hypothèses suivantes:
-«Il est difficile de trouver un dentiste pour traiter un enfant autiste ou atteint d’un TED au Québec.
- Les enfants autistes n’ont pas le même suivi dentaire et ne reçoivent pas les mêmes traitements que les enfants en bonne santé.
- L’hygiène à la maison est difficile pour cette population et l’enseignement de différentes techniques est nécessaire afin d’assister le parent dans cette tâche.» (p. 42)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon de cette recherche comprend vingt-sept parents de patients autistes et trente-sept parents de patients en bonne santé. (p. iii)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«L’autisme est un désordre neurodévelopemental qui peut présenter plusieurs défis pour le dentiste traitant en cabinet. Il n’existe aucune donnée publiée sur l’accessibilité et la dispensation de soins dentaires pour les enfants autistes dans le régime actuel des soins de santé au Québec. […] Quarante-quatre pourcent du groupe cas rapportait qu’il était difficile de trouver un dentiste pour leur enfant contre 5% du groupe témoin. Seulement 35% des patients autistes sont suivis par un dentiste généraliste contre 79% des patients en bonne santé. Soixante-dix pourcent des parents du groupe cas doivent brosser les dents de leur enfant autiste et 83% considèrent la tâche difficile par un manque de coopération de l’enfant. […] Il est significativement plus difficile de trouver un dentiste pour un enfant autiste au Québec que pour un enfant en bonne santé. Pour cette population, il faudrait faciliter l’accès à un dentiste dans notre province. De plus, il faut épauler les parents dans la délivrance des mesures préventives.» (p. iv)