L’efficacité d’un programme d’intervention familiale précoce (PRIFAM) sur l’adaptation des parents d’enfants ayant une déficience

L’efficacité d’un programme d’intervention familiale précoce (PRIFAM) sur l’adaptation des parents d’enfants ayant une déficience

L’efficacité d’un programme d’intervention familiale précoce (PRIFAM) sur l’adaptation des parents d’enfants ayant une déficience

L’efficacité d’un programme d’intervention familiale précoce (PRIFAM) sur l’adaptation des parents d’enfants ayant une déficiences

| Ajouter

Référence bibliographique [6081]

Pelchat, Diane, Lefebvre, Hélène et Bouchard, Jean-Marie. 2000. «L’efficacité d’un programme d’intervention familiale précoce (PRIFAM) sur l’adaptation des parents d’enfants ayant une déficience». Dans Partenariat en recherche : un atout pour les intervenants et les familles des personnes vivant avec des incapacités , sous la dir. de Pauline Beaupré, Kalubi, Jean-Claude, Trahan, Johanne et Gratton, Micheline, p. 15-24. Coll. «coll. Déficience physique et intellectuelle». Montréal: Éditions Nouvelles.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La présente étude évalue les effets d’un programme original d’intervention familiale systémique précoce sur l’adaptation des familles dont un enfant a une trisomie 21 ou une fissure labiale ou palatine , ou les deux à la fois. » (p. 16)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« L’échantillon se compose de 74 familles biparentales (ou 148 parents). Deux groupes de parents ont participé à l’étude : 1) un groupe expérimental (EXP, N=46) constitué de 21 familles d’enfants ayant une trisomie 21 (EXP-T) et de 25 familles d’enfants ayant une fissure labiale ou palatine (EXP-F) qui ont bénéficié du programme d’intervention; 2) un groupe de comparaison (CO, N=53) constitué de parents d’enfants avec les mêmes déficiences (N respectifs de 19 et de 34), qui n’ont pas participé à l’intervention, mais qui ont bénéficié de services habituels. » (p .17)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


La présente étude évalue les effets du programme d’intervention familiale (PRIFAM) sur l’adaptation des familles dont un enfant présente une déficience (trisomie 21 ou fissure labiopalatine). Cette analyse est basée sur des données recueillies auprès de 74 familles ayant bénéficié du programme d’intervention. Les résultats de l’étude confirme l’efficacité de ce programme en démontrant que les parents ayant participé s’adaptent mieux que les autres et que leurs enfants sont plus actifs que ceux ayant reçu les services habituels.