''Le sommeil'' Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2002). Les nourissons de cinq mois.

''Le sommeil'' Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2002). Les nourissons de cinq mois.

''Le sommeil'' Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2002). Les nourissons de cinq mois.

''Le sommeil'' Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2002). Les nourissons de cinq mois.s

| Ajouter

Référence bibliographique [6073]

Petit, Dominique, Simard, Chantal, Paquet, Jean et Montplaisir, Jacques Y. 2000. ''Le sommeil'' Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2002). Les nourissons de cinq mois.. Coll. «coll. la santé et le bien-être, Vol. 1, no. 4». Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la Statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le présent numéro brosse un portrait du rythme veille-sommeil des nourrissons québécois âgés d’environ 5 mois et présente les facteurs susceptibles d’entraver l’établissement d’un sommeil nocturne consolidé. » (endos du numéro)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
« La population visée par la présente enquête est l’ensemble des enfants québécois (issus de naissances simples) âgés entre 59 et 60 semaines d’âge gestationnel au début de chaque vague de collecte, l’âge gestationnel étant la somme de la durée de gestation et de l’âge (chronologique) de l’enfant. Après application de la pondération, l’échantillon comprend 1 088 filles (49%) et 1 135 garçons (51 %) représentatifs des nourrissons du Québec âgés en moyenne de 5 mois au moment de la collecte, en 1998. Comme la durée de gestation varie, certains bébés étaient âgés de moins de 5 mois (52 %) et d’autres, de 6 mois ou plus (3,4 %). » (numéro 2, p. 23)

Instruments :
Questionnaire autoadministré de la mère (QAAM)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


« Les troubles de sommeil des enfants représentent une préoccupation majeure pour les parents et un des problèmes les plus communs en pédiatrie clinique. Les conséquences d’un mauvais sommeil sont multiples et touchent à tous les aspects du développement de l’enfant. Outre la maturation du système nerveux, les comportements parentaux se rapportant au sommeil, l’environnement physique de sommeil, certaines caractéristiques propres à l’enfant et les conditions dans lesquelles il vit sont susceptibles d’influencer ses habitudes de sommeil. Le présent numéro brosse un portrait du rythme veille-sommeil des nourrissons québécois âgés d’environ 5 mois et présente les facteurs susceptibles d’entraver l’établissement d’un sommeil nocturne consolidé. Les volets ultérieurs de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ 1998-2002) permettront de vérifier si les problèmes de sommeil identifiés à 5 mois persistent par la suite. Les liens entre un mauvais sommeil et le développement physique, cognitif et social de l’enfant pourront également être étudiés. » (endos du numéro)