Une action éducative en milieu naturel : une expérience de recherche-action

Une action éducative en milieu naturel : une expérience de recherche-action

Une action éducative en milieu naturel : une expérience de recherche-action

Une action éducative en milieu naturel : une expérience de recherche-actions

| Ajouter

Référence bibliographique [6070]

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
- « [...] amélioration de la compétence des parents, en particulier sur le plan des ressources externes dont ils disposent pour jouer leur rôle. » (p. 244)
- « [...] l’amélioration des liens qui unissent les individus dont les jeunes à leur milieu, c’est-à-dire le sens de la communauté. » (p. 244)

Questions/Hypothèses :
- Question: « [...] à la suite d’une action éducative en milieu naturel, quelles sont les améliorations observées en regard de la compétence des parents et celles relatives au sens de la communauté? » (p. 244)
- Hypothèse: « [...] en agissant sur la compétence parentale et sur le sens de la communauté de la population, nous pourrions contribuer à prévenir les difficultés d’adaptation chez les jeunes et, ultimement, leur placement. » (p. 260)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- Une communauté expérimentale (bénéficiant de l’implantation d’un programme d’action) et une communauté témoin (ne bénéficiant d’aucun programme d’action spécifique).
- « [...] l’ensemble des parents ayant un ou plusieurs enfant(s) dans les écoles locales primaire et secondaire des communautés expérimentale et témoin. »

Instruments :
- Le questionnaire « Parlez-moi de votre famille », version abrégée de l’échelle d’environnement familial de Moos et Moos (1981), version traduite en 1990 par l’équipe de recherche en intervention psychoéducative de l’UQTR.
- Le questionnaire « Opinions sur mon village » correspond à une adaptation française du « Sense of community index » de McMillan et Chavis (1993).
- « Parce que des événements pouvaient survenir et avoir une influence sur les transformations attendues au niveau des objectifs, l’évolution du contexte dans les communautés cibles a été suivie au moyen d’une série de portraits de communautés relatant les changements survenus entre le début et la fin de la recherche concernant des éléments démographiques, éducatifs, sociaux, économiques et juridiques de chaque milieu. »
- Les comptes-rendus des rencontres de la table d’action éducative et du comité-jeunesse
- Le journal de bord de la chercheure

Type de traitement des données :
Analyse statistique et analyse de contenu

3. Résumé


« Des jeunes aux prises avec de graves difficultés d’adaptation doivent être retirés de leur milieu pour être placés en centre de réadaptation ou en ressources de type familial. La gravité des conséquences d’un placement justifie que des efforts soient faits afin de l’éviter. Les raisons qui entraînent le placement de jeunes relèvent de facteurs individuels, familiaux, communautaires ou politico-socio-économiques. Les solutions recensées en vue de le prévenir sont, à l’instar des causes, multiples et diversifiées. En se basant sur les écrits scientifiques, la pratique dans le domaine de l’aide à la jeunesse en difficulté et un diagnostic mené dans le milieu naturel, les solutions retenues pour augmenter les capacités d’adaptation sociale et scolaire des jeunes et ainsi, prévenir le risque de placement, ont été l’amélioration de la compétence des parents et du sens de la communauté de la population. Pour mener cette action éducative, un établissement professionnel du réseau de la santé et des services sociaux s’est allié à deux communautés cibles (expérimentale et témoin). Des structures de collaboration ont été mises en place dans le milieu et un programme a été conçu, appliqué (dans la communauté expérimentale et non dans la communauté témoin), évalué et révisé de façon continue. Le cadre de recherche qui a semblé le plus approprié aux choix théoriques et aux objectifs à atteindre a été celui d’une recherche-action. Les résultats montrent que des progrès ont eu lieu dans la communauté expérimentale.
Nous présumons que le programme d’action est au nombre des facteurs responsables de ces changements. Parmi les progrès observés, citons l’environnement familial de certaines familles sur les plans de la cohésion, de la gestion du conflit et de l’organisation, la vie associative, l’action volontaire, la qualité et la diversité des espaces sociaux d’appartenance et de référence et les occasions de soutien parental. (c) 2001 INIST-CNRS. »